Il existe en Ethiopie des distributeurs de films piratés

L’Éthiopie n’est visiblement pas très regardante sur les droits d’auteur. Preuve en est, il existe dans certains supermarchés des distributeurs de films pirates. Pire, ces derniers sont en accès libre et n’importe quel usager peut donc en profiter.

Ces drôles de machines sont présentes dans plusieurs supermarchés présents sur le territoire éthiopien, des supermarchés appartenant visiblement tous à l’enseigne All Mart. Massives, imposantes et jaunes, elles ne passent pas franchement inaperçues.

Borne pirate: image 1

Le fonctionnement de ces bornes est assez simple. Redoutable, même.

Des bornes automatiques pour distribuer des films piratés

Pour l’utiliser et profiter de son contenu, les passants n’ont qu’une chose à faire : brancher leur clé usb sur le lecteur placé à l’avant. Lorsque ce sera fait, la machine s’activera et elle affichera sur son écran une liste de plusieurs centaines de films.

Toutefois, ces derniers ne sont pas distribués gratuitement et il faudra ainsi insérer quelques pièces dans la machine pour en profiter. Une fois le paiement validé, le film sera automatiquement copié sur la clé de l’utilisateur et ce dernier n’aura plus qu’à rentrer chez lui et l’insérer dans le port de son ordinateur, de sa télévision ou de sa box pour le visionner.

Bien sûr, le prix de la « location » est loin des prix habituels du marché. Tout dépendra évidemment de la fraîcheur du film, mais le tarif moyen oscille entre trois et cinq birrs par film, soit entre douze et vingt centimes d’euros. Bien sûr, les usagers réguliers peuvent opter pour des packs spéciaux, des packs dont la valeur tourne entre un et quatre euros.

Personne ne sait qui se cache derrière ces bornes

Intrigué, un usager a voulu creuser un peu plus. En fouillant dans la liste des films proposés sur cette borne, il a alors réalisé que la plupart d’entre eux étaient actuellement en cours de diffusion au cinéma. Il a donc contacté Torrent Freak pour lui faire remonter l’information et nos confrères lui ont demandé de retourner sur place et d’attendre le technicien de maintenance.

Un homme est alors passé quelques jours plus tard, avec un énorme disque dur sous le bras. Disque qu’il a ensuite branché à la borne pour la réapprovisionner en film.

Torrent Freak a tenté à plusieurs reprises de contacter l’entreprise à l’origine de ces bornes, sans succès. Elle dispose bien d’une page Facebook, mais elle est restée sourde aux demandes d’interviews des éditeurs du site.

Borne pirate: image 2

Crédits Photos

Mots-clés insolite