Il existe maintenant une application qui est censée traduire les miaulements de votre chat

Comprendre son animal de compagnie est longtemps resté un défi pour beaucoup. Une étude menée par un ancien ingénieur d’Amazon, Javier Sanchez, change désormais la donne. L’expert semble avoir résolu le mystère du langage félin grâce à une application révolutionnaire. 

Le programme, baptisé MeowTalk, retranscrit le jargon des chats vers le langage humain. L’application est téléchargeable sous Apple et Android, et disponible pour tous les utilisateurs du monde entier.

Crédits Pixabay

Cette découverte spectaculaire de Javier Sanchez représente un premier pas vers une technologie encore meilleure. Lors de son reportage à Seattle, il a déclaré que l’application a atteint un stade avancé. Les utilisateurs d’Apple et d’Androïd bénéficient déjà des fonctionnalités de MeowTalk, malgré ses limites.

À noter que l’application traduit uniquement les intentions de l’animal dans ses miaulements. Neuf intentions ont été enregistrées dans MeowTalk pour aider l’utilisateur à comprendre l’humeur de son chat ainsi que la teneur de sa demande.

Les éthologues émettent des réserves

Le milieu scientifique remet en cause l’infaillibilité de l’application. D’ailleurs, l’ingénieur a lui-même reconnu que « les chats ne partagent pas de mots ou ne communiquent pas entre eux. Ils ne miaulent jamais dans la nature ».

Face à la sortie de MeowTalk, des éthologues de diverses nationalités ont fait part de leur avis. Emma Morand, une spécialiste renommée des comportements des chats, a affirmé son pessimisme en considérant l’application comme un simple « gadget ». « Les chats s’adaptent beaucoup à leurs propriétaires, ça me paraît compliqué de traduire sans avoir de contexte », a-t-elle souligné.

Bientôt un collier de traduction en temps réel ?

À ce propos, Javier Sanchez a effectivement admis que « chaque chat a également sa propre vocalisation et son vocabulaire de miaulements qui vont au-delà de ces neuf intentions générales ». L’ingénieur a insisté sur la nécessité d’élargir les capacités de l’algorithme en se servant des enregistrements de miaulements.

De leur côté, les propriétaires sont censés tenir compte des lacunes et interpréter intelligemment les informations fournies par l’appli. En tout cas, l’ingénieur a amorcé le début d’une technologie révolutionnaire et ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Dans un futur proche, il prévoit la conception d’un collier de traduction en temps réel.