Il existe un site pour suivre l’évolution du coronavirus de Wuhan en temps réel

La Chine fait actuellement face à une crise sanitaire inquiétante avec le nombre de cas confirmés de l’infection au coronavirus qui ne cesse d’augmenter. Jusqu’ici, le virus, qui est apparu pour la première fois dans la ville chinoise de Wuhan, a fait au moins 81 victimes et infecté plus de 2 800 personnes.

Face à cette situation, des chercheurs du Johns Hopkins University ont créé une carte qui va permettre de suivre et visualiser les rapports concernant l’épidémie. Selon les informations, les chercheurs utilisent les données fournies par plusieurs entités dont le CDC ou Centres for Disease Control and Prevention, l’Organisation Mondiale de la Santé, ainsi que d’autres sources utilisant un système d’information géographique.

Crédits Pixabay

On peut ainsi suivre en temps réel l’évolution de la maladie sur le site.

Ce dernier va d’ailleurs assez loin et il donne le nombre de cas confirmés, celui des victimes, mais aussi le nombre de personnes guéries. Lorsqu’on regarde la carte, on peut y voir plusieurs points rouges qui représentent chacun un point de départ de la maladie. La taille de chaque point rouge dépend de l’ampleur de la propagation dans la région.

Attention aux fausses informations

Dans ce genre de situation, il n’est pas rare que de fausses informations commencent à se propager. En Chine, au moins 8 personnes ont été interpellées et accusées d’avoir publié et partagé des informations sur le coronavirus qui n’ont pas été vérifiées.

Le pays semble pourtant avoir essayé de cacher des informations à propos de la maladie vers le début de l’épidémie. Selon les sources, des journalistes auraient même été menacés et placés en détention pour avoir publié des informations à propos du virus.

Concernant le reste du monde

D’après les informations, jusqu’ici, le virus a été signalé dans 13 pays en dehors de la Chine incluant le Japon, la France, l’Australie et les États-Unis.

Un graphe sur le site montre la rapidité de la propagation du virus en Chine continentale par rapport au reste du monde. Cependant, selon les experts, le nombre réel de personnes infectées serait bien plus élevé que ce qui est officiellement annoncé.

Les responsables de la santé pensent que le coronavirus serait plus modéré que le SRAS. Toutefois, la ville de Wuhan est actuellement en quarantaine et au moins 12 autres villes ont établi des restrictions concernant les voyages. En tout cas, le site  créé par les chercheurs de Johns Hopkins sera d’une grande aide pour le suivi de l’évolution de la propagation du coronavirus.