Il explore la zone d’exclusion de Tchernobyl et rencontre une vieille femme et son fils

Tchernobyl fait partie des endroits les plus dangereux du monde depuis qu’une centrale nucléaire y a explosé en 1986. Même si l’événement a eu lieu il y a plus d’une trentaine d’années, l’endroit suscite encore la peur à cause du taux de radiation qui y est encore anormalement élevé. Ce n’est pourtant pas le cas du vlogger de voyage Benjamin Rich qui a décidé de visiter la zone d’exclusion de Tchernobyl, également appelée « la Zone », au cours de l’hiver 2019.

La Zone est délimitée dans un rayon de 30 kilomètres autour de la fameuse centrale nucléaire. C’est la zone d’exclusion officielle déclarée car elle est considérée comme dangereuse pour toute personne qui s’y introduit.

Crédits Pixabay

Actuellement, les niveaux de radiation dans la Zone sont beaucoup moins élevés qu’auparavant de telle sorte qu’il est possible de la visiter. Il n’est toutefois pas recommandé de prolonger son séjour pour ne pas prendre de risque. Parmi les visiteurs, ont compte surtout des journalistes, des scientifiques, mais aussi des touristes.

Des infrastructures abandonnées et un environnement hostile

Arrivé dans la zone d’exclusion, Rich a remarqué que l’endroit n’était qu’une terre désolée. En effet, les éléments radioactifs qui y sont tombés en grande quantité ont détruit la végétation et ont  rendu le sol stérile.

Sur son chemin, Rich a également observé plusieurs maisons abandonnées et des tombes. Comme il a visité certaines des maisons, Rich avait toujours son couteau à portée de main par peur de se retrouver face à des animaux sauvages tels que des ours ou des loups. En effet, ces derniers auraient pu avoir l’idée de s’installer dans les demeures abandonnées.

Des rencontres inattendues

Pendant qu’il visitait les lieux, Rich a fait la rencontre de deux personnes qui vivent dans la zone d’exclusion. Tout d’abord, il est tombé sur un homme dénommé Igor alors qu’il faisait sa randonnée. Rich lui a proposé un verre et l’homme l’a en retour invité à venir chez lui. Le vlogger a alors fait la connaissance de la mère d’Igor, une femme de 92 ans et qui semblait avoir vécu dans la zone depuis très longtemps.

Selon les explications, Igor et sa mère ne seraient pas les seules personnes qui habitent dans la zone d’exclusion puisque 200 autres individus y vivent également. Ce sont des colons qui y habitent en permanence et dont la plupart sont des personnes âgées avec une moyenne d’âge de 63 ans.

Au début, les autorités avaient essayé de les faire partir de la zone d’exclusion mais sans grand succès. Maintenant, leur présence sur les lieux est tolérée et  ils bénéficient même parfois de services de soutien bien que ceux-ci soient limités.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, Igor et sa mère ne semblent pas avoir de problème particulier par rapport aux radiations qui existent dans la zone. Née en décembre 1927, la femme qui a donné naissance à 10 enfants semblait d’ailleurs en pleine forme au moment du tournage de la vidéo en 2019.

La dernière vidéo de la chaîne

Si vous aimez les produits tech, alors n’hésitez pas à nous rejoindre sur notre chaîne YouTube.

Le dernier test publié sur la chaîne, le test des Reno4 et Reno 4 Pro de Oppo

La Fredzone est également sur Google Actualités, pensez à vous abonner à notre flux !