Il fait annuler un vol en renommant son hotspot WiFi « Galaxy Note 7 »

Samsung a enchaîné les déconvenues avec son Galaxy Note 7 et l’instabilité du terminal a ainsi conduit les compagnies aériennes de plusieurs pays à interdire purement et simplement le terminal à bord de leurs avions. Cette décision n’a pas été facile à encaisser, mais elle semble amuser certaines personnes, à commencer par ce passager qui a annulé un vol en renommant son hotspot personnel du nom de l’appareil.

Plus tôt dans la semaine, Serenity Caldwell s’est rendu dans l’aéroport de sa ville pour prendre un avion. En arrivant sur place, elle a eu la surprise de constater la présence d’une foule compacte autour de sa porte d’embarquement, une foule quittant les lieux.

Vol annulé

Un vol a été annulé à cause du nom d’un hotspot WiFi.

Le vol avait été annulé par la compagnie aérienne après plusieurs retards consécutifs.

Un vol annulé à cause du nom d’un simple point d’accès WiFi

Il a fallu deux heures à la compagnie aérienne impliquée pour préparer un nouveau vol. Une fois la porte annoncée, Serenity s’est rendu sur place avec ses camarades d’infortune. L’équipage du précédent vol est arrivé dans la foulée et un des membres du personnel de bord a laissé traîner un feuillet derrière lui.

Serenity l’a ramassé machinalement et elle a commencé à le parcourir des yeux. Elle a alors constaté que ce feuillet était en réalité une note de service évoquant les causes de l’annulation du vol précédent.

Intriguée, elle a pris le temps de le lire et elle a alors découvert que le problème venait en réalité… du nom d’un hotspot WiFi.

L’avion se trouvait en effet en plein vol lorsqu’un des membres de l’équipage a eu la surprise de découvrir la présence d’un point d’accès sobrement intitulé « Galaxy Note 7 WiFi Hotspot » dans son voisinage réseau. Horrifié, il a immédiatement prévenu ses collègues et le commandant de bord. Face à la situation, ils ont décidé de ne pas prendre le moindre risque et de regagner le plancher des vaches le plus tôt possible.

Ce qui a donc eu pour effet de provoquer ces retards successifs et cette fameuse annulation.

Ce que l’histoire ne dit pas, en revanche, c’est si le passager à l’origine de cette blague douteuse a été identifié. Si tel est le cas, alors sa plaisanterie risque de lui coûter très cher.

Mots-clés aviationinsolite