Il faudra attendre au moins 1 500 ans avant de trouver des extra-terrestres

ET risque malheureusement de se faire attendre. Il y a en effet peu de chances que l’espèce humaine ne fasse la rencontre d’une civilisation extra-terrestre de notre vivant, du moins pas d’après les calculs effectués par plusieurs astrophysiciens. Selon eux, il faudra en effet attendre quelque chose comme 1 500 ans avant d’espérer trouver des aliens. Enfin à moins d’un gros coup de chance.

L’équation a été mise au point par des astronomes travaillant pour l’Université Cornell, aux Etats-Unis, et elle se concentre sur le fameux paradoxe de Fermi.

Rencontre ET

L’humanité va devoir se montrer patiente avant de faire la rencontre d’une civilisation extra-terrestre.

Ce paradoxe a été formulé pour la toute première fois dans les années 50 par un physicien italien du nom de Enrico Fermi à l’occasion d’un déjeuner entre amis.

Une équation pour résoudre le paradoxe de Fermi

Durant le repas, il en est venu à demander où se trouvaient les extra-terrestres, et surtout pourquoi l’humanité n’avait trouvé aucune trace d’une autre civilisation alors que le Soleil était plus jeune que la plupart des étoiles situées dans la galaxie.

Ce qui n’était qu’une simple remarque a fait son chemin dans la communauté scientifique et plusieurs chercheurs ont tenté d’apporter une réponse viable. Cela a notamment été le cas de Carl Sagan, de David Viewing ou encore de Michael Hart.

Fascinés par ce paradoxe, une équipe constituée de plusieurs astronomes travaillant pour l’université citée un peu plus haut a travaillé sur une équation capable de trouver une réponse à cet épineux problème.

Pour se faire, ils ont concentré leurs efforts sur les signaux envoyés de la Terre vers l’espace.

Les premiers ont été diffusés et il y a environ 80 ans et ils se propagent à travers l’espace dans la forme d’une sphère, à la vitesse de la lumière. Selon leurs calculs, cela veut donc dire que les premières transmissions émises par l’humanité ont parcouru un rayon de 80 années-lumière autour de la Terre.

Tout est de la faute de nos signaux

Cela n’a peut-être pas l’air très impressionnant mais il faut tout de même rappeler qu’une année-lumière équivaut à environ 9,5 milliards de kilomètres.

Enorme, non ? Oui et non. Tout est effectivement une question de point de vue et ces 80 années-lumière ne représentent finalement pas grand chose lorsqu’on les ramène à l’échelle de l’univers. En supposant que la Voie Lactée (et donc notre galaxie) compte 200 milliards d’étoiles, alors cela voudrait dire que nos signaux ont atteint seulement 8 531 étoiles et quelque chose comme 3 555 exo-planètes.

Et tout le problème est là finalement car nous sommes limités par la vitesse de propagation des signaux et les chercheurs ayant mis au point cette fameuse équation pensent que c’est exactement pour cette raison que nous n’avons encore rencontré aucune civilisation extra-terrestre.

La bonne nouvelle, c’est qu’ils estiment que nous devrions augmenter significativement nos chances dans 1 500 ans. Toute la question est évidemment de savoir si les extra-terrestres parviendront à décoder ces signaux, et si ces derniers leur donneront envie de nous rendre visite.

Le résultat complet de l’étude est disponible à cette adresse.