Il faudrait pas mal de temps pour atteindre le centre de la Terre

Thomas Concannon et Gerardo Giordano travaillent tous les deux pour le King’s College et ils s’intéressent depuis fort longtemps à la physique. Il faut croire qu’ils ont pas mal de temps à tuer car ils se sont récemment amusés à calculer le temps qu’il faudrait pour atteindre le centre de la Terre à bord d’un Airbus A380. Et devinez quoi ? Jules Verne était complètement à côté de ses pompes.

Jules Verne n’était clairement pas un auteur comme les autres. S’il se passionnait pour la littérature, il éprouvait aussi un intérêt – fascination ? – certain pour la science et toute son oeuvre est imprégnée de son goût prononcé pour la chose.

Voyage centre de la Terre

Il faudrait pas mal de temps pour atteindre le centre de la Terre en fait.

Le Voyage au centre de la Terre a été écrit en 1864 et il fait clairement parti des meilleurs livres de l’auteur. Il a d’ailleurs donné vie à de nombreuses adaptations au cinéma et à la télévision.

Jules Verne était à côté de ses pompes

Thomas Concannon et Gerardo Giordano ont visiblement eu un gros coup de coeur pour cette oeuvre puisqu’ils ont profité d’un moment de répit pour se pencher sérieusement sur la question et pour calculer le temps nécessaire qu’il faudrait pour atteindre le centre de notre planète au travers d’un tunnel spécialement creusé pour l’occasion.

Après avoir réalisé de savants calculs, ils ont fini par déduire qu’il faudrait au minimum un an et huit mois pour effectuer ce voyage unique.

Surprenant, n’est ce pas ? Certes, mais il faut tout de même préciser que leurs calculs n’ont pas été faits sur un coin de table. Bien au contraire, les deux physiciens ont pris pas mal de facteurs en compte. Des facteurs comme la résistance de l’air, par exemple, ou encore le frottement provoqué par les côtés du tunnel.

En outre, ils ont aussi intégré une autre variable à leur grande équation, une variable assez particulière : la force gravitationnelle.

Cette dernière leur a d’ailleurs donné pas mal de fil à retordre car il ne s’agit pas d’une valeur fixe et elle évolue ainsi à mesure que l’on se rapproche du noyau de la Terre.

La distance est une notion subjective

Et attention car cette estimation part du principe que les explorateurs voyageraient à bord d’un véhicule doté des mêmes propriétés qu’un avion de ligne ! Ils estiment d’ailleurs que la technologie nécessaire pour accomplir ce type de voyage ne sera pas disponible de sitôt.

Remarquez, on s’en doutait un peu.

Mais ce n’est pas le plus dingue. Non car si l’étude menée par ces deux physiciens révèle aussi qu’il suffirait de 42 minutes pour traverser la Terre d’un côté à l’autre si la gravité et la densité de l’air étaient la même qu’à la surface de la planète. Encore une fois, elle prouve donc que la notion de distance est totalement subjective.

En attendant, si vous voulez en savoir plus, sachez que l’étude est disponible à cette adresse, en anglais.

Mots-clés funinsoliteterre