Il menace de violer une femme sur Facebook et il finit devant le tribunal

Zane Alchin ne pensait sans doute pas finir devant un tribunal en tenant des propos sexistes et insultants en fin d’année dernière sur Facebook mais la justice a fini par le rattraper. Oui, et il a d’ailleurs choisi de plaider coupable, tout en invoquant des circonstances atténuantes. Lesquelles ? L’alcool, mais il n’est pas dit que ce soit suffisant pour attendrir le juge. Loin de là, d’ailleurs.

Tout a commencé l’été dernier. Olivia Melville cherchait l’amour et elle s’est donc créé un compte sur une plateforme très à la mode depuis quelques temps : Tinder.

Menaces Facebook

Il vaut mieux éviter de menacer les gens sur Facebook.

Ne sachant comment se décrire, elle a préféré citer un extrait d’une chanson de Niki Minaj : « the type of girl that will suck you dry and then eat some lunch with you ».

Tout a commencé par une simple citation sur Tinder

Si vous maîtrisez mal l’anglais, alors sachez que cette fameuse phrase peut se traduire de la façon suivante : « le genre de fille qui va vous sucer sec et aller déjeuner avec vous ». Il y a certainement plus romantique mais cela importe peu.

En tombant sur cette annonce, un certain Chris Hall a fait une petite capture et il a ensuite partagé l’image sur son profil Facebook histoire de faire rigoler les copains.

Cela ne devrait pas vous surprendre mais cette accroche a choqué pas mal de gens et certaines personnes s’en sont même pris vertement à Olivia. L’un d’entre eux l’a d’ailleurs citée et notre infortunée héroïne s’est alors retrouvée face à la publication de Chris.

Elle a donc décidé de la partager à son tour avec ses propres copines afin de trouver des soutiens.

Choquée par la réaction de certains internautes, Paloma Brierley Newton a laissé quelques commentaires tout en dénonçant les messages les plus injurieux. Inutile de préciser que cette façon de faire n’a pas fait que des heureux et c’est à ce moment précis que la situation est devenue totalement hors de contrôle.

Zane Alchin a effectivement commencé à s’en prendre à elle et à l’invectiver avec des messages d’une extrême violence, des messages comme « tu vas bouffer ma b**e jusqu’à vomir » ou encore « je te violerai si tu te lances à la recherche ». En tout, l’homme a publié une cinquantaine de commentaires du même genre en deux heures.

Il a commencé à publier des messages extrêmement insultants

Paloma a fait le choix de ne pas se taire. Avant de le bloquer, elle a ainsi pris plusieurs captures écran et elle s’est ensuite rendue au commissariat de son quartier pour porter plainte contre lui.

Alchin a été rapidement appréhendé par la police. Il a commencé par ignorer les accusations avant de déclarer qu’il était complètement saoul au moment des faits et qu’il avait l’impression d’être harcelé par un groupe de féministes.

Au début de l’année, il avait promis de plaider coupable mais il est finalement revenu sur sa parole lors de son premier passage devant le tribunal.

Il a cependant révisé son jugement depuis et il a ainsi fait le choix de plaider coupable un peu plus tôt dans la journée. Il se dit en effet prêt à assumer ses actes. Le jugement final sera rendu le mois prochain, et plus précisément le 29 juillet.

Alchin risque une peine d’emprisonnement maximale de trois ans. En attendant, sa ligne de défense semble agacer Paloma. Elle estime en effet que l’alcool n’est pas une excuse et il est évidemment très difficile – sinon impossible – de ne pas être d’accord avec elle.

Mots-clés facebookweb