Il neige peut-être du fer au centre de la Terre

D’après une nouvelle étude qui pourrait aider les scientifiques à mieux comprendre les forces qui affectent la planète entière, le noyau interne de la Terre serait très chaud, sous une pression immense et enneigé. Toutefois, on parle ici de petites particules de fer qui sont bien plus lourdes que les flocons de neige à la surface. Cette « neige » proviendrait du noyau externe, s’entasserait sur la partie intérieure du noyau, et pourrait atteindre une épaisseur de 321 km

Selon Jung-Fu Lin, professeur au Jackson School of Geosciences à l’Université du Texas à Austin, et co-auteur de l’étude, le noyau métallique de la Terre fonctionnerait comme une chambre magmatique, qui est mieux connue dans la croûte.

Crédits Pixabay

L’article est actuellement disponible en ligne et a également été publié dans la version imprimée du journal JGR Solid Earth du 23 décembre dernier. L’auteur principal est Youjun Zhang, professeur associé à l’Université du Sichuan en Chine.

La méthode utilisée par les chercheurs

Il n’est pas possible de prélever des échantillons du noyau de la Terre. Ainsi, pour l’étudier, les scientifiques enregistrent et analysent les signaux provenant des ondes sismiques lorsque celles-ci traversent la planète. Cependant, des aberrations entre de récentes ondes sismiques et les valeurs attendues en utilisant le modèle actuel du noyau terrestre ont poussé les chercheurs à se poser des questions.

D’après les résultats, les ondes semblent en effet se déplacer plus lentement que prévu lorsqu’elles passent à travers la base du noyau externe, et elles se déplacent plus vite que prévu lors de leur passage à travers l’hémisphère oriental du noyau interne supérieur.

L’étude propose ainsi la possibilité d’un noyau recouvert de « neige » de fer comme une explication à ces aberrations observées.

La présence de la neige en cause

Les chercheurs indiquent dans leur article que l’accumulation de la neige est la cause des aberrations, car sa composition ralentit les ondes sismiques. Aussi, la variation de la taille du tas de neige, qui est plus épais dans l’hémisphère ouest que dans l’hémisphère est, explique le changement au niveau de la vitesse. Selon Zhang, la limite du noyau interne n’est pas une surface simple et lisse, ce qui peut affecter la conduction thermique et les convections au niveau du noyau.

Le noyau a des influences sur les phénomènes qui affectent la planète entière, depuis la génération du champ magnétique terrestre jusqu’à la production de la chaleur qui provoque les mouvements des plaques tectoniques. En savoir plus sur sa composition et son comportement pourrait ainsi aider à comprendre le fonctionnement de ces processus importants.

Mots-clés géologieterre