Il obtient un million de likes pour appeler son fils Goku

Carlos Sánchez, de l’Arizona, est un fan de la populaire série d’animation japonaise « Dragon Ball ». Dernièrement, il a fait le buzz sur les réseaux sociaux en baptisant son fils Goku, comme le puissant Saiyan Goku. Ce choix s’inscrit dans un défi un peu particulier lancé sur la toile. L’homme a en effet parié un millier de likes avec sa femme pour donner ce nom à leur fils. Il s’est dit heureux que sa partenaire ait accepté d’appeler le quatrième enfant qu’ils attendent par ce prénom légendaire.

Carlos Sánchez a posté l’annonce, sous la forme d’une photo sur laquelle il tient une pancarte, sur Facebook la semaine dernière. Grâce à la magie des réseaux sociaux, il a obtenu plus que ce à quoi il s’attendait au départ. À sa grande surprise, sa publication a été liké plus d’un million de fois en seulement 24 heures.

Goku

À ce jour, il a reçu plus d’un million et demie de réactions sur son profil social. Il a même créé une page dédiée « En attendant l’arrivée de Goku » sur Facebook. Il y partage des vidéos de son couple et de leur futur enfant, et les fans y laissent des commentaires.

Au-delà de ses attentes

Sur la pancarte que Sanchez tient, il est écrit : « Ma femme a dit que si j’arrive à avoir mille j’aime, je peux appeler notre fils Goku”. La publication est rapidement devenue virale.  Aux réactions de ses supporters, il a répondu via la page : « Merci à tous pour votre soutien, j’ai hâte de montrer à Goku tous les likes que vous avez laissés en une journée. »

« Jamais, même dans un million d’années, je ne pensais que cette image deviendrait virale comme elle l’a été jusqu’à présent », a-t-il ajouté.

Des réactions mitigées

Sa femme enceinte s’est également affichée sur la toile à travers une photo sur laquelle elle tient une pancarte où il est écrit : « je donne ma parole que le nom de notre fils sera Gokú Sánchez ».

Bien que des millions d’internautes aient liké le post, les réactions n’en étaient pas moins mitigées. Certains ont écrit « Goku va enfin se rencontrer dans une vraie vie », alors que d’autres ont déploré que le bébé à naître « n’est pas à blâmer pour le fanatisme du père ».

Mots-clés insolite