Il pense avoir trouvé un avion en Antarctique grâce à Google Earth

Google Earth compte de nombreux fans à travers le monde et certains d’entre eux passent un temps considérable à se promener à travers les cartes du service pour tenter de trouver des curiosités dignes d’intérêt. La dernière en date ne manque pas d’intérêt.

Non content de cartographier le web, Google s’est très vite mis en tête de modéliser le monde en s’appuyant à la fin sur des cartes aériennes et sur les photos prises par des véhicules sillonnant les routes.

Avion Google Earth

Les investissements concédés par la firme ont visiblement porté leurs fruits.

Google Earth a permis plusieurs découvertes majeures par le passé

Google Earth est en effet devenu en l’espace de quelques années un outil incontournable pour les curieux, les baroudeurs ou même les chercheurs.

Non content de nous permettre de nous balader joyeusement à travers le monde sans avoir à mettre ne serait-ce qu’un orteil dehors, le service a effectivement contribué à plusieurs découvertes scientifiques.

En fin d’année dernière, par exemple, l’archéologue David Kennedy a repéré une ancienne structure en pierres construites en Arabie Saoudite en s’appuyant sur la solution de Google. Neuf ans plus tôt, en 2008, des chercheurs travaillant pour les Jardins botaniques royaux de Kew ont également découvert un nouvel écosystème composé de plusieurs espèces animales inconnues en survolant le monde à l’aide du service.

Cette fois, en revanche, nous sommes très loin de la découverte scientifique.

En survolant l’Antarctique à l’aide de Google Earth, un YouTubeur est en effet tombé sur une drôle de forme oblongue à moitié enfouie dans la neige. Située dans une région reculée du continent blanc, cette dernière rappelle un peu le fuselage d’un avion et l’auteur de la vidéo pense donc qu’un appareil pourrait être enfoui dans la région.

Un avion écrasé… ou un simple rocher ?

Dans les faits, cependant, il est difficile ou même impossible de s’en assurer. En réalité, cette forme peut très bien n’être qu’un simple rocher.

Un rocher, ou même un bug. En 2016, plusieurs internautes avaient en effet cru trouver un Airbus A320 échoué au fond du lac Harriet à Minneapolis dans le Minnesota. Toutefois, après une longue enquête, il s’est avéré que ce dernier n’était qu’un simple bug provoqué par le passage d’un avion au-dessus du lac au moment de la capture de la photo, un bug qui a donné naissance à cette drôle d’illusion d’optique.

À l’époque, Susan Cadrecha, une porte-parole de Google, avait même pris la parole pour expliquer l’origine de ce bug et elle avait alors indiqué que les images satellites composant les vues aériennes de Google Earth étaient en réalité composée de plusieurs photos assemblées par des algorithmes.

Ici, en revanche, la situation est un peu différente, puisque la forme repérée par le YouTubeur ne ressemble pas tout à fait un avion non plus.

Un bug ou une impression provoquée par la paréidolie ?

Une autre explication est cependant possible. Le cerveau humain passe le plus clair de son temps à structurer et à donner du sens aux signaux captés par nos sens. Il arrive parfois qu’il pèche par excès de zèle en donnant une allure étrange aux objets abstraits.

Ce phénomène porte un nom : la paréidolie. Il est aussi assez courant et c’est notamment à cause de lui que nous avons parfois tendance à voir des visages dans des falaises ou des animaux dans les nuages. En 2004, de nombreuses personnes avaient ainsi cru voir le visage de la Vierge Marie sur un toast un peu trop cuit et ce dernier avait même été vendu pour la modique somme de 28 000 $ aux enchères.

Mots-clés googlegoogle earth