Il publie des critiques sur TripAdvisor et se retrouve en prison

En Italie, un homme s’est fait emprisonner par la justice pour avoir rédigé et publié de faux avis sur TripAdvisor. L’homme en question proposait aux hôtels et restaurants italiens présents sur la plateforme de rédiger des commentaires élogieux dans le but de faire augmenter leur note sur le site et d’attirer ainsi l’attention des voyageurs.

C’est le service lui-même qui a annoncé la nouvelle dans un communiqué datant du 12 septembre 2018. La compagnie précise que la sentence a été prononcée au mois de juin dernier par un tribunal de Lecce, une ville située dans le sud de l’Italie.

L’accusé, dont l’identité n’a pas été dévoilée, a écopé de neuf mois de prison ainsi que d’une amende de 8 000 euros.

La toute première condamnation de ce genre

C’est la première fois qu’un tribunal condamne un individu pour ce genre de délit. Comme l’explique TripAdvisor dans son communiqué : « L’écriture de fausses revues a toujours été une violation de la loi dans de nombreuses juridictions. Cependant, c’est la première fois que les lois sont appliquées au point d’obtenir une condamnation pénale. »

Pour la plateforme, cet évènement est à marquer d’une pierre blanche pour Internet, mais surtout pour les sites où les avis jouent un rôle primordial. Les internautes se rendent en effet sur les sites en question pour se faire une idée sur tel service ou tel produit.

TripAdvisor fait la guerre aux faux avis

Depuis toujours, TripAdvisor ne plaisante pas du tout avec la publication de faux avis et commentaires sur sa plateforme. La compagnie va même jusqu’à faire traquer les fausses critiques par des enquêteurs. Elle utilise aussi des technologies de pointe pour repérer les sociétés qui se font payer pour rédiger de fausses critiques commandées.

Quant aux établissements qui font appel à ce genre de service, ils se voient infliger des pénalités qui font baisser leur note sur TripAdvisor et leur assurent donc moins de visibilité auprès des potentiels clients. Pour punir les plus récalcitrants, TripAdvisor les marque d’un logo rouge qui met les internautes en garde sur la véracité des avis positifs les concernant.

Ce cas suffirait il à dissuader ceux qui appliquent ce genre de pratique ?

Mots-clés tripadvisor