Il suffit de regarder les applications installées sur votre smartphone pour connaître votre âge et vos revenus

Il est inutile de fouiner sur votre compte Facebook pour connaître votre sexe, votre âge ou même vos revenus. Pas avec le modèle développé par ces chercheurs finlandais en tout cas. Grâce à lui, il suffit d’analyser les applications mobiles installées sur votre terminal pour obtenir toutes ces informations. Et le plus beau, dans l’histoire, c’est que leur algorithme ne fait presque aucune erreur.

Cette méthode est le fruit de la collaboration de deux entités : Verto Analytics et Qatar Computing Research Institute. Ensemble, ils ont voulu déterminer s’il était possible de déterminer avec précision le profil d’un utilisateur en fonction de la manière dont il utilise son téléphone.

Etude Android

Votre smartphone en dit long sur vous.

Ils ont donc commencé par sélectionner 3 760 personnes équipées d’un smartphone fonctionnant sous Android, des personnes vivant dans différentes régions du monde.

Un modèle pour déterminer le profil d’une personne en fonction des applications qu’elle utilise

Pendant un mois, ces chercheurs ont scrupuleusement noté toutes les applications utilisées par leurs soins. Après avoir recoupé leurs données et fait l’impasse sur tous les outils utilisés par moins de dix utilisateurs, ils ont sélectionné environ 8 840 applications uniques.

Pas mal et le meilleur reste à venir car ils se sont aussi rendus compte que chaque personne utilisait en moyenne 82,6 applications.

Ensuite, ils ont commencé à analyser le profil de ces individus pour établir des correspondances avec ces fameuses applications. Cette étape leur a pris plusieurs mois mais elle était primordiale car c’est elle qui leur a permis de créer leur modèle de prédiction, un modèle capable de deviner leur sexe, leur âge, leur statut matrimonial ou même leurs revenus en fonction des outils installés sur leur terminal.

Après plusieurs essais, ils ont finalement fini par accoucher d’un modèle fonctionnel et ils ont commencé à mener plusieurs tests afin de déterminer son efficacité. Et devinez quoi ? Ils sont parvenus à leurs fins ! Si leur modèle n’est pas parfait, il offre tout de même un niveau de précision compris entre 60 et 80 %.

Des résultats assez attendus, avec quelques surprises tout de même

Des exemples ? Sans surprise, les femmes sont plus susceptibles d’utiliser Pinterest que les hommes (76 %). EPSN, par contre, rencontre surtout du succès auprès de ces messieurs (85 %). Snapchat, lui, est surtout populaire auprès des jeunes. Ces résultats ne sont pas franchement surprenants mais ce n’est pas terminé.

Non, car cette étude révèle aussi que les personnes mariées ont plus de chances d’utiliser les applications de Wallmart ou de Zillow. En outre, les utilisateurs gagnant plus de 50 000 $ par an sont généralement plus actifs sur LinkedIn, Yelp et Fitbit que les autres.

Le truc, c’est que plus les gens utilisent d’applications, et plus il est difficile de définir leur profil.

Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez vous rendre ici pour consulter les résultats de l’étude et découvrir comment fonctionne précisément le modèle élaboré par ces chercheurs.