Il utilise Facebook pour vendre des crevettes… et les affaires marchent bien !

Les réseaux sociaux sont devenus incontournables dans bien des domaines : la communication, le travail… mais aussi la vente. Le commerce social est un marché particulièrement en plein essor en Thaïlande. Anurak Saruethai en est la preuve vivante.

Ce fils de pêcheur est en effet parvenu à monter un commerce très florissant… sur Facebook.

Crevettes séchées, calmars ou encore poissons, Anurak vend des produits de la mer séchés sur la célèbre plateforme sociale où sa boutique possède un compte. Ses clients y passent leur(s) commande(s) qu’ils peuvent ensuite se faire livrer ou bien récupérer sur place.

Le jeune homme donne régulièrement rendez-vous à ses clients sur Facebook Live où il présente ses produits avec humour et légèreté.

Des affaires vraiment florissantes

Depuis qu’il est actif sur Facebook, les affaires marchent vraiment très bien pour Anurak. « Facebook et Instagram donnent aux gens une opportunité. Si vous le faites bien avec un bon contenu, vous pouvez gagner des millions en seulement sept mois », a-t-il confié dans un entretien avec le site Reuters.

Comme preuve, il affirme avoir réalisé un chiffre d’affaires de 26 millions de bahts, soit environ 700 000 dollars, rien qu’au mois de mars dernier.

Pour gérer son commerce florissant, Anurak peut compter sur une équipe fidèle qui s’occupe de répondre aux commandes, échanger avec les clients sur Facebook Messenger ou encore pour gérer et surveiller les paiements sur son compte bancaire.

Le commerce social en Thaïlande

Ces dernières années, les ventes via les médias sociaux sont devenues très populaires en Thaïlande. Si on en croit le dernier rapport de l’Agence de développement des transactions électroniques du pays, le commerce social aurait permis de réaliser près de 300 milliards de bahts (environ 9 milliards d’euros) de chiffre d’affaires en 2017.

Cette tendance s’explique par le nombre sans cesse croissant de Thaïs qui sont présents sur Facebook et les autres réseaux sociaux. Reuters rapporte qu’ils sont près de 38 millions à se connecter quotidiennement sur le numéro un des plateformes sociales.

Pour Alessandro Psicini, cofondateur de Crea, une société qui conseille et accompagne les marques voulant augmenter leurs ventes sur les médias sociaux, « le commerce social est un marché à surveiller, car Facebook a récemment intensifié ses activités avec le lancement de nombreuses fonctionnalités conviviales pour le commerce. »

La réussite d’Anurak apporte la preuve de ces affirmations, de quoi encourager ceux qui envisagent de se lancer dans le secteur.

Mots-clés facebook