Il va falloir vous méfier des ventilateurs de votre ordinateur

Il existe de nombreuses méthodes différentes pour pirater un ordinateur à distance. Des chercheurs israéliens en ont découvert une nouvelle et elle risque fort de vous étonner. Et pour cause puisque ces derniers sont parvenus à récupérer des données sur un PC en s’appuyant sur… le ventilateur de son unité centrale ! Surprenant ? Certainement mais rassurez-vous tout de même car cette méthode n’est pas à la portée du premier venu, bien au contraire.

Ces experts travaillent tous pour le même établissement, et plus précisément pour le Centre de Recherche sur la Sécurité Informatique de l’université Ben-Gurion Negev, en Israël.

Hacking Ventilo

Des chercheurs ont développé une surprenante technique pour pirater des ordinateurs déconnectés du réseau.

Au fil de leurs études, ils se sont rendus compte qu’il était parfaitement possible de s’appuyer sur le ventilateur d’une unité centrale pour récupérer des informations confidentielles stockées sur la machine.

Un virus capable de prendre le contrôle des ventilateurs d’un ordinateur

Comment ont-ils procédé ? Avec beaucoup d’ingéniosité. En réalité, pour commencer, ils ont développé un virus capable de modifier la vitesse de l’hélice d’un ventilateur et de l’ajuster afin de transmettre des informations saisies par l’utilisateur.

L’idée de départ est assez simple d’ailleurs. Après avoir infecté une machine, le virus va lancer un daemon et récupérer certaines informations. Lesquelles ? Tout dépendra de la manière dont il est programmé. Là dessus, tout est possible et le programme pourrait même prendre la forme d’un key-logger si le besoin s’en faisait sentir.

Ensuite, il va traduire ces données en signaux audio. A partir de là, il modulera la vitesse du ventilateur de l’unité centrale pour transmettre les informations.

Le pirate n’aura alors plus qu’à les récupérer en se rendant sur place avec son téléphone ou sa tablette et en utilisant un programme spécialement développé pour l’occasion, un programme capable de décoder et de comprendre les données transmises par le virus.

Une méthode ingénieuse pour pirater des ordinateurs déconnectés du réseau

Là, vous allez me dire que c’est totalement inutile. Après tout, pour que ça fonctionne, il faut être dans la pièce et se trouver à moins de huit mètres de la machine. Dans cette configuration, autant se coller directement sur la machine, non ?

Pas forcément. En réalité, il est parfaitement possible de transmettre ces informations vers un site distant en s’appuyant sur un microphone et en le dissimulant dans la même pièce où se trouve la machine.

Tout le monde n’aura pas forcément l’utilité de cette méthode mais il a tout de même un avantage : grâce à ce fameux virus, il est parfaitement possible de pirater une machine sans pour autant qu’elle soit connectée à internet. Les espions en herbe apprécieront.