Skarp s’est fait jeter de KickStarter, et revient sur Indiegogo (maj)

MAJ : Face à la décision de KickStarter, les concepteurs du Skarp ont décidé de lancer une nouvelle campagne sur Indiegogo cette fois. Si l’aventure vous tente, vous pouvez vous rendre sur cette page pour la suite. Ils ont actuellement levé plus de 120 000 dollars.

Le Skarp a déclenché un véritable buzz intersidéral sur les internets le mois dernier, faisant littéralement couiner de joie nos amis les hipsters et leur magnifique collier de barbe. Et en même temps c’est assez logique car tous les rasoirs ne peuvent pas se vanter d’utiliser un laser pour couper les poils. Carrément pas, mais la campagne vient malheureusement de prendre la flotte.

Sur le papier, le Skarp avait tout pour plaire. Il rappelait beaucoup les rasoirs de nos grands parents, il faisait la part belle à l’aluminium et il mettait en plus la barre très haut sur la partie techno.

Bye Bye Skarp

C’est fini pour le Skarp et c’est vraiment dommage parce qu’il avait un sacré potentiel, ce rasoir.

Parce que bon, les rasoirs laser ne courent pas franchement les rues en ce moment.

Les concepteurs du Skarp n’ont pas été capables de présenter un prototype pleinement fonctionnel et c’est la raison pour laquelle KickStarter a suspendu la campagne

Et tout le problème est là finalement. Selon KickStarter, les responsables de la campagne n’ont pas été capables de présenter un prototype fonctionnel. Ils ont donc enfreint les règles fixées par la plateforme et c’est précisément ce qui a poussé ses experts à suspendre les opérations.

Enfin, ce n’est pas tout à fait exact.

En réalité, Morgan Gustavsson et Paul Binun ont bien publié une vidéo d’un premier prototype, mais elle n’a pas franchement séduit les foules et il suffira d’aller fouiner ici pour comprendre pourquoi. La séquence en question se trouve au milieu de la page, dans la partie intitulée “why we need your support” et elle montre une expérience faite sur un stagiaire.

Le laser du rasoir est visiblement bien capable de couper des poils mais on ne peut pas dire que le processus soit très rapide. Loin de là, même.

Les ingénieurs en charge du projet ont justifié la chose en indiquant qu’ils n’avaient pas les moyens techniques de produire un laser efficace sans lancer une commande de masse et sans obtenir le financement demandé mais cela n’a pas été suffisant pour KickStarter qui a préféré mettre un terme définitif à l’aventure.

Il faut tout de même savoir que la campagne de financement avait dépassé les 4 millions de dollars avant l’intervention de la plateforme, et ce alors même que le constructeur n’avait besoin “que” de 160 000 dollars pour mener à bien le projet.

Mots-clés kickstarterweb