Il vaut apparemment mieux éviter de prendre les raccourcis de Google Maps

Google Maps est un outil proprement remarquable. Non content de nous guider sur les routes, le service est également capable de prendre en compte notre moyen de locomotion et il peut même nous faire remonter les horaires de nos trains, de nos bus ou de nos métros.

Et ça, bien sûr, c’est sans compter sur toutes ces fonctions annexes si utiles, des fonctions qui permettent par exemple de découvrir de nouveaux restaurants ou même de localiser la station essence la plus proche de nous.

Astuces Google Maps

Le plus beau, dans l’histoire, c’est que le service ne se limite jamais à un seul itinéraire et il est capable de nous proposer plusieurs chemins possibles.

Quand Google Maps t’envoie au milieu de nulle part

Google Maps n’est cependant pas parfait non plus et c’est précisément ce que prouve cette improbable histoire.

Bruce habite en Australie et il se passionne depuis longtemps pour les véhicules tout terrain. Il lui arrive ainsi régulièrement de prendre la tangente et de partir à l’aventure au volant de son pick-up.

Récemment, Bruce a entrepris de se rendre dans les Montagnes Bleues, une région escarpée située à l’ouest de la ville de Sydney. Très touristique, la région est notamment connue pour ses gigantesques falaises et ses magnifiques chutes d’eau.

Une destination rêvée pour les amateurs de photo, mais aussi les aventuriers de toute sorte.

Pour se repérer dans la région, notre ami a pris la décision de s’appuyer sur Google Maps et si tout s’est très bien passé au début, la situation a très vite pris une tournure inattendue lorsque la solution lui a proposé de prendre un raccourci en passant par une route secondaire pour retrouver plus vite son campement, où des amis l’attendaient.

Un raccourci un peu spécial

Bruce n’a pas vraiment réfléchi. Il a en effet l’habitude de voyager avec un bidon d’essence et il lui arrive fréquemment de sortir des sentiers battus avec son véhicule. Il a donc décidé de suivre les recommandations du service de cartographie de Google et… il s’est alors retrouvé au milieu de nulle part.

Google Maps a en effet commencé par le faire passer par une ancienne route qui n’était plus empruntée depuis longtemps.

Il aurait pu faire demi-tour, mais il a continué son chemin et la solution l’a ensuite fait passer par une forêt extrêmement dense, une forêt coupée par un chemin en terre accidenté et sauvage. Bruce s’est ensuite retrouvé au beau milieu d’une forêt pluviale avant de faire la rencontre de plusieurs kangourous.

Au final, en prenant ce raccourci, un raccourci qui était censé lui faire atteindre sa destination en un quart d’heure, Bruce a mis plus de deux heures pour arriver à son campement.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, ce n’est pas la première fois que le service de Google se plante royalement. En 2017, suite à un bug, il avait fait passer des centaines de touristes désireux de visiter par Preikestolen, une falaise norvégienne, par un petit village situé de l’autre côté du fleuve. Les algorithmes de Google Maps s’étaient en effet emmêlés les pinceaux et la firme avait du déployer un correctif en urgence pour corriger le tir.

Mots-clés googlegoogle maps