Il vaut mieux éviter les écrans de smartphones dans le noir

Les smartphones font désormais partie de notre quotidien. Ils nous accompagnent partout et notamment au boulot, chez le coiffeur, chez le médecin ou même… aux toilettes. Pire, certaines personnes dorment même avec ! Oui et si c’est votre cas, alors il va falloir faire attention car vous pourriez bien finir… aveugle. Temporairement du moins.

Tout a commencé lorsque deux femmes ont consulté des spécialistes après avoir été confrontées à des cécités à répétition. Des cécités ne se produisant que la nuit ou très tôt le matin, et sur des périodes pouvant aller de quelques minutes à… un quart d’heure.

Cécité smartphone

Si vous devez vraiment consulter votre téléphone dans votre lit, alors tâchez au moins de le faire avec vos deux yeux.

Face à ces symptômes pour le moins surprenant, leurs médecins ont décidé de leur faire passer divers examens médicaux et notamment des IRM et des tests cardiaques.

Deux femmes ont été confrontées à des cécités temporaires

Ils n’ont rien révélé particulier. Pire, même leurs symptômes ne correspondaient pas complètement.

Âgée de seulement 22 ans, la première patiente ne rencontrait ainsi des problèmes qu’avec l’oeil droit. En pleine crise, il parvenait seulement à distinguer les contours des objets, et ce alors même que les tests d’acuité visuels ne révélaient aucune anomalie particulière.

La situation était plus grave pour la seconde patiente. A 40 ans, elle était en effet confrontée à des cécités complètes pendant quinze minutes, des cécités très régulières par ailleurs.

Gordon Plant, un ophtalmologiste travaillant pour le Moorfield’s Eye Hospital de Londres, les a donc reçu pour tenter de résoudre ce mystère. Il leur a donc demandé ce qu’elles faisaient lorsque leurs problèmes ont commencé.

En les interrogeant, il a fini par découvrir un lien entre les deux cas : tous les cas de cécité se sont produit après que les patientes aient regardé l’écran de leur smartphone pendant une longue période, couchées sur le côté.

Tout est de la faute du smartphone ! Ou plutôt de l’oreiller !

Le plus amusant reste à venir car tout serait en réalité de la faute de… leur oreiller. En étant couchée sur le flanc, un seul oeil était réellement sollicité par le smartphone tandis que la vision de l’autre était bloquée par l’objet du délit.

Résultat des courses, un oeil était plongé dans l’obscurité alors que le second était… aveuglé par l’écran du smartphone. Et c’est donc ce déséquilibre qui aurait causé ces cécités partielles.

Fort heureusement, ces dernières étaient finalement inoffensives et il a suffit que ces deux patientes changent leurs habitudes pour que tout rentre dans l’ordre.

En tout cas, si vous êtes confronté au même problème, vous savez désormais ce qu’il vous reste à faire.

Mots-clés médecinesanté