Le Texan qui voulait faire exploser Internet

Internet a littéralement changé nos vies. Désormais, nous pouvons dialoguer et rester connectés avec nos proches en permanence, et ce peu importe l’endroit où nous nous trouvons. Mieux encore, grâce à l’avènement du haut débit et du très haut débit, il est même possible de jongler avec des flux vidéos et de pousser du contenu chez des millions de personnes en seulement une fraction de seconde.

Oui, Internet est magnifique, Internet est formidable, mais il n’a pas que des admirateurs. Loin s’en faut.

Crédits Pixabay

Et nous venons une nouvelle fois d’en avoir la preuve avec une histoire improbable rapportée par Vice.

Il voulait faire exploser Internet

Au Texas, des agents du FBI ont en effet arrêté un homme du nom de Seth Aaron Pendley, un homme qui prévoyait tout simplement de faire exploser Internet. Rien que ça.

D’après le communiqué de presse publié sur le site du département de la justice, notre Texan voulait utiliser du C-4 pour faire exploser un centre de données appartenant à Amazon et situé en Virginie. L’objectif étant de faire tomber Internet et par extension, je cite, “l’oligarchie actuellement au pouvoir aux Etats-Unis”.

D’après ses estimations personnelles, l’attaque pouvait potentiellement faire tomber 70 % du web.

Le département de la justice explique également que Pendley fréquentait un site web extrémiste du nom de MyMilitia.com, site sur lequel il avait évoqué à plusieurs reprises son action.

Jusqu’à 20 ans de prison

Interpelé par un informateur ayant échangé avec lui sur Signal, le FBI a immédiatement ouvert une enquête et le Bureau a très rapidement fait le rapprochement entre Pendley et cet internaute. Les agents chargés de l’enquête l’ont alors traqué sur les réseaux sociaux et ils ont découvert que l’homme avait également envisagé de venir armé au Capitole lors de son occupation en fin d’année dernière. Il avait ainsi amené un fusil scié, un fusil finalement laissé dans son véhicule.

Après avoir réuni toutes les preuves nécessaires, le Bureau a procédé à l’arrestation de l’homme. Pendley a été placé en détention et il risque jusqu’à 20 ans de prison.

Précisons que l’attaque, même si elle avait été correctement menée, n’aurait pas pu “faire exploser” Internet.