Il y a de drôles de petits cratères dans Google Maps

Google Maps est connu pour ses scènes insolites, des scènes sortant parfois carrément de l’ordinaire. Et il suffit généralement de se promener à travers le monde pendant quelques heures pour découvrir des de véritables pépites.

C’est précisément le cas ici. En effet, si vous vous rendez au Portugal, et plus précisément dans la région de Vila Do Porto, une île située dans les Açores, alors vous aurez la surprise de découvrir dix-sept cratères situés au beau milieu de nulle part.

Il y a de drôles de cratères dans cette zone et ils n'ont rien de naturel

Il y a de drôles de cratères dans cette zone et ils n’ont rien de naturel (capture Google Maps)

Plus étonnant encore, ces cratères sont en plus tous du même diamètre et ils semblent avoir été plus ou moins alignés sur les mêmes axes.

Quand des cratères apparaissent sur une île des Açores

Cette régularité a bien entendu son importance. Elle prouve en effet que ces cratères ne sont pas issus d’une formation naturelle. Autrement dit, leur origine est artificielle.

Ce que confirme d’ailleurs l’analyse des environs. Ces cratères se situent en effet tous à proximité d’axes routiers et on peut également distinguer d’autres marques géométriques de forme carrée un peu plus au nord. Dont une structure ressemblant à une citerne entourée de murs.

Il suffit d’ailleurs d’examiner la même scène avec Bing Maps pour corroborer cette piste. Microsoft semble en effet avoir utilisé des cartes un peu plus anciennes pour sa propre solution de cartographie, des cartes offrant de ce fait un tout autre regard sur ces étranges cratères.

Un vestige de l’activité d’une entreprise locale

Car en effet, si les motifs sont toujours présents, plusieurs de ces cratères laissent apparaître une citerne identique à celle évoquée un peu plus haut.

Il semblerait donc que le site ait été utilisé par une entreprise pour stocker des quantités importantes de liquide. Peut-être de l’essence ou même de l’eau.

Sauf que voilà, la société en question n’est visiblement pas parvenue à pérenniser son activité et les cuves installées sur place ont été progressivement retirées de la zone, laissant la place aux fameux cratères présents dans la solution de cartographie de Google.