Il y a de la vie sous les océans !

La Terre n’a pas encore dévoilé tous ses secrets et nous venons d’en avoir de nouveau la preuve. Des biologistes américains ont effectivement eu la surprise de leur vie en découvrant des organismes vivants dans une eau en provenance d’une nappe souterraine située… sous les océans, sur la côte ouest de la dorsale médio-atlantique. Il s’agit d’une grande première.

La dorsale médio-atlantique se situe entre les plaques tectoniques américaine, eurasienne et africaine. Elle trouve ses origines au milieu de l’océan Atlantique et elle monte jusqu’à l’océan Arctique.

Bactéries océans

Il y a aussi de la vie sous les océans.

Matthew Fontaine Maury a été le premier à soupçonner son existence en 1850 mais il a fallu attendre l’expédition du HMS Challenger en 1872 pour qu’elle soit confirmée.

C’est la première fois que des biologistes découvrent des organismes vivants à une telle profondeur

Quelques années plus tard, en 1925, plusieurs scientifiques ont utilisé des sonars afin de la cartographier avec plus de précision. Ils se sont alors rendus compte que ses crêtes les plus élevées formaient des îles à la surface des océans.

Cette dorsale est très profonde à certains endroits. La Fosse Romanche descend ainsi à plus de 7 758 mètres.

Les biologistes marins s’intéressent depuis plusieurs années à cette zone et ils ont même commencé à sonder la région du bassin sédimentaire Boréal en 2012 après avoir installé un observatoire sous-marin. Durant leurs investigations, ils ont découvert une nappe d’eau située sous les océans, une nappe d’eau enterrée à plus de 4 500 mètres de profondeur.

Plusieurs prélèvements ont été effectués sur place et les scientifiques en charge du projet ont eu la surprise de tomber sur des organismes vivants, et plus précisément sur une communauté bactérienne.

Les bactéries sont présentes dans tous les milieux, bien sûr, mais c’est la première fois qu’on en découvre à une telle profondeur. Cette découverte est d’ailleurs moins anodine qu’on pourrait le croire puisqu’elle pourrait nous apprendre beaucoup de choses sur l’origine de la vie sur Terre et notamment sur la diversité biologique terrestre.

Si les résultats de cette étude vous intéressent, alors sachez qu’ils sont disponibles en accès libre à cette adresse, avec une copie de tous les relevés effectués dans la zone, mais aussi de nombreux schémas retraçant l’historique des installations présentes dans la zone.

Mots-clés biologie