Il y a des gens qui veulent boire le jus de momie du sarcophage noir

Un ancien sarcophage remontant à la période ptolémaïque, entre 305 et 30 av. J.-C., a été récemment découvert par des archéologues dans le district de Sidi Gaber, en Alexandrie, Égypte. Selon le Smithsonian Magazine, le couvercle du cercueil a été scellé avec du mortier, permettant au sarcophage de rester fermé durant plus de deux mille ans.

Ce sarcophage est le plus grand cercueil trouvé jusqu’à maintenant à Alexandrie. Il a été trouvé à quatre mètres sous terre alors que les archéologues entamaient des fouilles avant que le terrain ne serve à la construction d’un nouveau bâtiment.

Sarcophage

Après deux millénaires d’enfermement, les autorités d’Alexandrie ont décidé d’ouvrir le sarcophage noir le 19 juillet 2018.

Des ossements humains trempés dans un liquide rougeâtre

Alors que certaines rumeurs faisaient état d’une possible malédiction induite par l’ouverture de l’ancien artefact, le chef du Conseil suprême des antiquités Mostafa Waziry a tenu à déclarer qu’aucune malédiction n’a encore frappé les autorités.

En revanche, le contenu du cercueil a surpris les experts. Il abritait en effet trois squelettes baignant dans un liquide rouge foncé.

Après que le ministère égyptien des antiquités ait partagé des photos du contenu du sarcophage auprès des médias, un utilisateur de Change.org, Innes Mck, a lancé une pétition sur Internet qui recueille toutes les signatures des personnes voulant goûter à ce mystérieux liquide. On peut lire sur la pétition que le liquide rouge du sarcophage noir maudit pourrait donner des pouvoirs ou transmettre une malédiction ou encore engendrer une maladie ancienne.

Malgré cela, la pétition a déjà recueilli plus de vingt mille signatures.

Des eaux d’égout selon le ministère égyptien

Le ministère égyptien a déclaré dans un communiqué de presse que le liquide dans lequel baignaient les restes des trois squelettes était, en réalité, des eaux d’égout qui ont réussi à s’infiltrer dans le cercueil à travers une fissure. Un site d’information égyptien a posté une vidéo sur YouTube montrant un homme en train de déverser le liquide rougeâtre dans la rue.

Toutefois, Innes Mck n’en croit pas un mot et pense toujours qu’il s’agit d’un liquide miraculeux qui peut procurer des pouvoirs ou des maladies surnaturels.

Autre détail intéressant, le sarcophage ne contenait ni inscription, ni amulette, ni métaux précieux, ce qui laisse suggérer aux chercheurs que les défunts n’étaient pas des membres de la royauté malgré la taille énorme du cercueil. Toutefois, les scientifiques s’accordent à dire que les trois squelettes étaient des hommes et que l’un d’eux était un guerrier.

Le gouverneur d’Alexandrie, Mohamed Sultan, a déclaré que le cercueil allait être envoyé au Musée militaire tandis que les ossements humains seront transférés au Musée national d’Alexandrie.