Il y a désormais des oiseaux qui apprennent à mieux choisir ce qu’ils mangent … avec des vidéos

Des expériences menées auprès de deux espèces d’oiseaux, les mésanges bleues et les mésanges charbonnières, ont révélé qu’on pouvait leur apprendre à distinguer les aliments qui leur conviennent de ceux non comestibles.

Pour ce faire, les scientifiques ont fait visionner à ces mésanges des vidéos montrant des congénères ingérant des aliments qui ont « bon goût » et des aliments inadéquats. Et il s’est avéré que les derniers ont été particulièrement réceptifs aux informations fournies visuellement à travers les vidéos.

Crédits Pixabay

En effet, d’après les résultats de ces expériences, publiés dans le Journal of Animal Ecology, après avoir visionné les vidéos, le comportement des oiseaux a radicalement changé.

Les mésanges ont ainsi appris à éviter de manger, voire de s’empoisonner avec des graines non comestibles.

Faire la distinction entre amandes amères et amandes comestibles

Des petits flocons d’amandes, qui ont été collés dans des paquets en papier blanc, ont servi de repas aux oiseaux qui ont été filmés lors de l’expérience.

Les paquets ont été marqués de manière distincte : le paquet des flocons d’amandes « savoureuses » avait un symbole de croix bien en vue, tandis que celui contenant les flocons d’amandes « immangeables » était marqué d’un symbole carré (les graines étaient préalablement trempées dans une solution amère). Sur ces vidéos, des oiseaux montraient des signes négatifs très perceptibles en mangeant des graines qu’ils n’appréciaient pas.

Les mêmes graines ont par la suite été présentées à des mésanges bleues (Cyanistes caeruleus) et mésanges charbonnières (Parus major) qui ont visionné la vidéo, tandis que les scientifiques en retrait observaient leurs réactions. Et il se trouve que les deux espèces ont consommé moins d’amandes venant du paquet similaire à celui qui contenant les amandes amères dans les vidéos.

La simple observation des comportements de leurs congénères peut être cruciale pour la survie des oiseaux

Si les mésanges charbonnières ont déjà démontré, dans des études antérieures, cette faculté d’apprendre les unes des autres, la présente expérience prouve que d’autres espèces de mésanges possèdent également ces capacités d’observation et d’apprentissage.

En effet, le fait qu’ils aient évité la nourriture non comestible a permis de montrer que les mésanges bleues et les mésanges charbonnières peuvent apprendre à mieux choisir leurs aliments rien qu’en observant les autres, même à travers une vidéo et face à de nouvelles sources de nourriture.

Un comportement qui ne pourrait qu’être bénéfique à ces oiseaux, qui réduiraient ainsi les risques d’empoisonnement et qui permet de mieux comprendre leurs comportements dans la nature.

Mots-clés insolite