Il y a deux objets étranges dans la ceinture d’astéroïdes

On pense que la ceinture principale d’astéroïdes regorge d’indices sur la formation du système solaire. La découverte de deux objets étranges dans cette zone de l’espace conforte cette hypothèse.

La ceinture principale est un amas de roches spatiales en orbite autour du Soleil entre les trajectoires de Mars et de Jupiter. Même si les travaux scientifiques sur cette région du système solaire se multiplient, nous en savons encore très peu sur elle. Pourtant, elle est capable de produire des astéroïdes suffisamment gros pour menacer notre planète. La roche spatiale géante qui a provoqué le cratère de Chicxulub et l’extinction des dinosaures, par exemple, proviendrait de la moitié extérieure de la ceinture principale. C’est ce que suggèrent des travaux récents du département d’études spatiales du Southwest Research Institute. La région n’est pas seulement synonyme de destruction. Des secrets sur la naissance de notre système solaire pourraient s’y cacher.

La photo d'une galaxie
Crédits Pixabay

Les deux objets étranges repérés par Sunao Hasegawa de l’Agence d’exploration spatiale japonaise peuvent renfermer ces indices. Le chercheur, qui dirige une équipe internationale, a détaillé ses observations dans un article paru dans The Astrophysical Journal Letters en avril dernier.

A lire aussi : On pense savoir d’où vient l’astéroïde qui a tué les dinosaures

Une teinte rouge inhabituelle

Les sujets de l’étude se sont formés au-delà de Neptune pour ensuite se faufiler d’une manière ou d’une autre dans la ceinture principale, suppose l’équipe de recherche. Ils orbitent à environ 2,7 et 2,6 fois la distance Terre-Soleil. À noter que les chercheurs les ont baptisés 203 Pompeja et 269 Justitia.

Les deux objets sont en réalité des astéroïdes. 203 Pompeja présente un diamètre d’environ 112 km. Les observations ont déterminé une structure relativement intacte. Cela n’est pas le cas de 269 Justitia qui semble être le fragment d’une collision antérieure. Son diamètre avoisine 56 km. La trajectoire circulaire stable des deux roches spatiales laisse supposer qu’elles se sont installées dans la ceinture principale depuis un certain moment.

Le plus intrigant avec 203 Pompeja et 269 Justitia est leur teinte rouge. Cela est très inhabituel pour des astéroïdes dans le Système solaire. Les matières organiques font que ce type d’objet doit normalement avoir un éclat bleu. Le reflet rouge est propre aux astéroïdes interstellaires. Seule une concentration élevée de matières organiques peut expliquer cette couleur.

De potentielles preuves de migration planétaire

Une forte concentration de matières organiques implique la présence de beaucoup de glace. La surface des deux astéroïdes doit en être recouverte pour correspondre aux observations de l’équipe du professeur Hasegawa. 203 Pompeja et 269 Justitia se sont probablement formés dans des conditions extrêmes de basse température.

Si les observations de cette recherche sont correctes, les chercheurs tiendraient alors des preuves de la migration des planètes après la formation du Système solaire.

Mots-clés astéroïdes