Il y a du nouveau concernant la recherche de vie intelligente dans notre galaxie

Existe-t-il d’autres formes de vie intelligente dans notre univers ? Une étude menée par des chercheurs de l’Université de Nottingham et publiée dans The Astrophysical Journal montre une nouvelle approche pour répondre à cette question.

En supposant que sur d’autres planètes, une vie intelligente peut se former de la même manière que ce qui s’est passé sur Terre, ces chercheurs estiment qu’il pourrait y avoir plus de 30 civilisations extraterrestres intelligentes actives dans notre galaxie.

Crédits Pixabay

Christopher Conselice, professeur d’astrophysique de l’Université de Nottingham, explique qu’ « en supposant qu’il faut 5 milliards d’années pour que la vie intelligente se forme sur d’autres planètes, il devrait y avoir au moins quelques dizaines de civilisations actives dans notre galaxie. »

Une nouvelle approche mise en œuvre afin de faire ces estimations

L’auteur principal de cette recherche, Tom Westby, a indiqué que la méthode classique pour estimer le nombre de civilisations intelligentes dépend en fait de suppositions de valeurs liées à la vie. Pour autant, les opinions sur ces valeurs varient considérablement.

Cette nouvelle étude simplifie ces hypothèses en utilisant de nouvelles données. Des données concernant en l’occurrence l’envoi de signaux actifs (les transmissions radios, télévisions ou celles des satellites par exemple) ou encore la durée au bout de laquelle la vie intelligente s’est formée, ce qui définit ce que les chercheurs appellent limites astrobiologiques coperniciennes, et il y a également la présence d’une étoile relativement riche en métaux, comme l’est notre Soleil.

Ce qui nous offre une forte estimation du nombre de civilisations dans notre galaxie, disent les chercheurs. Ils ont donc calculé qu’il devrait y avoir environ 36 civilisations actives dans notre galaxie.

À lire aussi : Voilà pourquoi nous ne croiserons peut-être jamais d’extraterrestres

Ceci étant, nous pourrions bien être seuls … rescapés de la Voie Lactée

D’après les résultats de cette recherche, le nombre de civilisations estimées dépend de manière conséquente de la durée pendant laquelle elles envoient des signaux de leur existence dans l’espace.

Par ailleurs, si le temps de survie d’autres civilisations extraterrestres n’est pas aussi long que le nôtre, il est tout à fait possible que nous soyons la seule civilisation rescapée de la Voie Lactée.

Pour en revenir à la raison pour laquelle on n’a pas encore trouvé d’autres vies intelligentes et capables de communiquer, les chercheurs expliquent que la distance moyenne qui nous sépare de ces hypothétiques civilisations serait au moins de 17 000 années-lumière. Ce qui rend la détection et la communication très difficiles avec l’état actuel de notre technologie.

À lire aussi : Des chercheurs vont tenter de localiser l’origine d’un signal extraterrestre

Mots-clés extraterrestresvie