Il y a du nouveau concernant Pluton et son océan souterrain

Carver Bierson, chercheur à l’Université de Californie, et son équipe ont récemment suggéré à travers un article publié dans la revue Nature Geoscience, que contrairement à ce que l’on pensait, avant d’arriver à son état actuel, Pluton était chaude et peut-être bien habitable.

En comparant les observations géologiques récoltées par la sonde spatiale New Horizons de la NASA avec de nombreux modèles concernant l’origine et l’évolution de cette planète naine, tout porte à croire que les anciennes suppositions étaient erronées, disent les chercheurs.

planete

Crédits Pixabay

En effet, depuis toujours, la communauté scientifique s’est accordée à dire que la formation de cette planète naine s’est faite dans le froid. De plus, la présence d’un océan souterrain que des recherches antérieures ont suggéré joue en défaveur de cette théorie. Et si l’on en croit la nouvelle théorie, Pluton se serait formé à chaud et aurait disposé d’un océan souterrain dès le départ.

La surface de Pluton présente des signes évidents d’extension

Pour ces chercheurs, si Pluton était gelé dès sa formation, sa surface glacée aurait été confrontée à une compression, dont on devrait retrouver la trace sur les observations spatiales.

Justement, les images récoltées n’ont montré aucune présence de compression sur la surface de Pluton.

Au contraire, ce sont des zones d’extension que les chercheurs retrouvent sur les images de New Horizons. Ce qui veut dire, selon ces derniers, que les propriétés d’extension présentées par la surface de cette planète naine confirment qu’elle a connu des débuts chauds.

En effet, les images de sa coquille glacée présentent des fissures, des crêtes et des creux dont l’origine est floue, mais qui révèlent qu’on a affaire à des mouvements géologiques d’extension.

À lire aussi : Le patron de la NASA continue de présenter Pluton comme une planète

Un océan souterrain présent dès la formation de Pluton ?

Par ailleurs, Carver Bierson a expliqué que lors de la formation de la ceinture de Kuiper, l’anneau d’amas d’objets situé au-delà de l’orbite de Neptune, les océans souterrains auraient pu être communs pour des planètes naines, dont Pluton.

Les résultats des recherches de Bierson et de son équipe avancent même que ces océans souterrains avaient déjà pu être présents à la formation de ces objets. Ce qui ferait d’eux des objets capables d’abriter la vie.

Malgré tout, nous en savons encore peu sur cette planète naine. Et ce, même si grâce à New Horizons, la moitié de l’hémisphère nord de Pluton a pu être imagée.

Pour Bierson, il faudrait nettement plus d’images géologiques pour en savoir plus sur Pluton. Et peut-être confirmer les hypothèses qui sont émises à propos de cet objet qui fut auparavant considéré comme une planète à part entière.

À lire aussi : Pluton abriterait un océan souterrain