Il y a peut-être de l’urine dans votre parfum

Les Etats-Unis luttent depuis plusieurs années contre la contrefaçon et une agence du gouvernement a récemment tiré la sonnette d’alarme. En analysant de faux parfums, elle s’est en effet rendus compte que ces derniers contenaient souvent des produits indésirables et même potentiellement dangereux pour la santé. Comme de l’urine, par exemple.

Le parfum coûte cher, c’est indéniable. Un exemple ? Le flacon de 900 ml de Channel numéro 5 est proposé à 4 500 € chez Sephora, soit le prix d’une (très) petite voiture. Même chose pour Shalimar de Guerlain qui est proposé à 892 € en édition limitée, avec un flacon de 500 ml.

Urine Parfum

Les parfums contrefaits peuvent contenir de l’urine.

Face à la situation, certaines personnes préfèrent se tourner vers des contrefaçons et c’est un véritable problème du point de vue de la répression des fraudes américaines.

Le parfum et la contrefaçon, c’est une affaire qui roule (et qui rapporte !)

Comme indiqué un peu plus haut, l’agence a en effet analysé plusieurs parfums contrefaits et ses conclusions sont édifiantes : non seulement leur composition n’a rien à voir avec celle des parfums originaux, mais ils contiennent en plus de nombreuses substances nocives.

En analysant un flacon contrefait de Chanel N°5, par exemple, l’agence a découvert des traces d’urine humaine mais également des produits chimiques inflammables et dangereux, des produits qui peuvent même brûler la peau dans certains cas. Comme de l’antigel, par exemple. Sympathique, non ?

Le célèbre parfum n’est pas le seul dans ce cas car le rapport rendu par ses experts évoque aussi d’autres marques très en vogue dans le milieu, des marques comme Lacoste, par exemple, ou même Calvin Klein.

Le problème, c’est que de nombreux flacons contrefaits circulent sur le marché américain. Ils ne se limitent d’ailleurs pas à ce territoire puisqu’on en trouve aussi sur le vieux continent.

D’après les informations dont on dispose, ces faux parfums seraient élaborés en Chine puis exportés en Europe et en Amérique du Nord par divers grossistes. Certains acteurs du marché s’appuieraient d’ailleurs sur les plateformes de vente en ligne pour toucher le public le plus large possible.

La morale de l’histoire ? Il vaudra mieux opter pour des fragrances moins chères, mais plus authentiques ou, éventuellement, ne rien mettre du tout. C’est sans doute moins glamour mais c’est toujours mieux que de se huiler le corps avec l’urine d’un étranger, non ?

Mots-clés insolite