Il y a un drôle de rectangle lumineux en Antarctique sur Google Maps

L’Antarctique est l’un des endroits les plus reculés du globe. En dépit de sa superficie de plus de 14 millions de kilomètres carrés, le continent blanc n’abrite aucune population permanente.

En réalité, les seules personnes à faire le déplacement sur place sont les scientifiques et les militaires. L’Antarctique compte en effet plusieurs bases militaires et stations de recherche. En été, quatre mille personnes font ainsi le déplacement sur place. Mais seules mille d’entre elles restent en hivers.

Crédits Google Maps

Crédits Google Maps

En raison de son isolement et de sa situation géopolitique, le continent blanc a toujours été au centre de nombreux fantasmes. Et ce n’est pas cette découverte qui devrait changer la tendance.

Quand un rectangle apparaît dans Google Maps

En survolant la région depuis Google Maps, un internaute a en effet eu la surprise d’apercevoir comme un éclat lumineux situé à quelques centaines de kilomètres des côtes. Surpris, il a alors zoomé sur la zone et il a découvert que l’éclat en question était en réalité un… rectangle blanc placé sur une zone d’ombre assez dense.

Plus étonnant encore, le rectangle en question s’étend sur près de 25 kilomètres de long, pour un peu moins de neuf kilomètres de large.

Sans surprise, les spéculations vont bon train. La découverte a donné vie à bon nombre de théories sulfureuses et certains pensent même que la zone a été volontairement masquée pour camoufler des installations militaires.

D’autres optent plutôt pour le bug. Nous le voyons souvent, mais si Google Maps est à l’heure actuelle une des solutions les plus complètes en matière de cartographie, elle est aussi très souvent confrontée à des bugs. Ces derniers ne se limitent d’ailleurs pas toujours à Google Street View et il arrive aussi parfois que ce soit les cartes satellites qui posent problème.

À lire aussi : 5 bugs dénichés sur Google Maps

Un bug, ou autre chose ?

Google, comme tous ses concurrents, ne produit en effet pas lui-même ces cartes et il s’approvisionne donc auprès de plusieurs entreprises spécialisées. Ensuite, ces vues subissent un traitement logiciel lourd afin de les homogénéiser, ce qui peut parfois donner naissance à des bugs.

Néanmoins, en règle générale, ces bugs s’étendent sur de plus grandes distances que ce rectangle.

Toutefois, en observant la zone dans Bing Maps, il est aussi possible de voir comme un découpage rectangulaire dans la même zone. La piste du bug ne peut par conséquent pas être écartée. En réalité, à bien y réfléchir, cette théorie est même plus logique que celle de l’installation secrète camouflée. Quitte à faire disparaître une base militaire des cartes, autant s’arranger pour que rien n’apparaisse à l’endroit où elle est censée se tenir. Surtout que cacher une installation dans un continent comme l’Antarctique ne présente pas de difficultés insurmontables.

À lire aussi : On a trouvé le meilleur bug de Google Maps