Il y a un emoji caché dans Google Maps

Google Maps est connu pour ses nombreuses bizarreries et la tendance n’est clairement pas prête de s’inverser comme en témoigne cette nouvelle découverte : un emoji se cache en effet dans la solution.

Google Maps est un service extrêmement flexible et polyvalent. Si la plupart l’utilisent pour trouver leur route ou éviter les bouchons, d’autres en ont fait un véritable divertissement.

On trouve parfois de drôles de choses dans Google Maps

On trouve parfois de drôles de choses dans Google Maps

Il faut dire aussi que le service est une véritable invitation au voyage.

Quand un emoji apparaît dans Google Maps

Depuis que Google a envoyé ses voitures arpenter les routes du monde, il est en effet devenu possible de se téléporter en un instant à n’importe quel coin du globe. Et donc de visiter des régions où nous ne mettrons sans doute jamais les pieds.

Par effet de bord, Google Maps s’est également imposé dans le quotidien de nombreux internautes et nous sommes donc nombreux à nous promener sur le service pour passer le temps ou mettre le doigt sur des scènes sortant un peu de l’ordinaire.

Or justement, en se promenant à Willowridge et donc dans un quartier de Toronto, l’un de nos lecteurs a eu la surprise de tomber sur un emoji.

L’emoji en question n’a pas été ajouté numériquement par le service et il a en réalité été directement peint sur un mur de la ville. Il n’est bien entendu pas le seul graff de la région, mais il s’étire tout de même sur une quinzaine de mètres et il est donc visible depuis la vue satellite du service.

Un symbole qui nous vient du Japon

Son auteur semblait d’ailleurs d’humeur assez taquine en le dessinant puisque ce dernier n’a pas opté pour n’importe quel emoji, mais pour le fameux haussement d’épaules : ¯\(ツ)/¯.

Ce que vous ne savez peut-être pas, en revanche, c’est que cet emoji s’appuie en réalité sur deux kana, et donc sur deux caractères japonais : ツ. 

Ce dernier se prononce tsu et il fait partie des katakana, soit l’un des deux systèmes phonologiques utilisés par la langue japonaise. Le second étant le hiragana. Et en règle générale, ces derniers sont surtout utilisés pour écrire des mots d’origine étrangère ou même des onomatopées. Si le sujet vous intéresse, vous pouvez en apprendre un peu plus sur le katakana en vous rendant sur cette page de Wikipédia. Et si vous voulez découvrir d’autres bizarreries de Google Maps, c’est ici que ça se passe.

Mots-clés googlegoogle maps