Il y a une immense tache noire dans une ville de Mongolie sur Google Maps

Google Maps nous offre un point de vue inégalé sur notre propre monde, et nous sommes bien entendu nombreux à arpenter inlassablement les cartes de la solution afin de parcourir notre belle planète. Avec, parfois, des découvertes inattendues, comme celle faite à Dalanzadgad.

Située dans le sud de la Mongolie, Dalanzadgad est également la capitale de l’aimag d’Ömnögovi.

Capture Google Maps

Située à environ cinq cents kilomètres de la capitale mongole, elle n’est pas ce que l’on peut appeler une grande ville.

Une tache de cinq cents mètres de large

En réalité, d’après le tout dernier recensement, un recensement datant de l’année 2005, la ville compterait seulement dix-sept mille âmes.

Malgré tout, cela ne l’empêche pas d’avoir de nombreuses infrastructures. Dalanzadgad possède en effet son propre aéroport et la ville abrite même un parc d’attractions situé dans le nord.

Ce n’est cependant pas pour cette raison que la ville anime les conversations sur les groupes Facebook consacrés à Google Maps. En réalité, si Dalanzadgad fait autant parler, c’est pour l’immense tache noire située dans la part est de la ville, en plein quartier résidentiel.

La tache en question s’étire en effet sur un peu plus de cinq cents mètres de long et elle atteint la chaîne de montagne située un peu plus loin à l’est. Toutefois, sa nature exacte est inconnue. En zoomant au maximum sur la carte, il est en effet possible de distinguer des reliefs dans la zone, un peu comme si le trou n’était en réalité qu’une gigantesque tache sombre.

Un bug au niveau des algorithmes de Google Maps ?

Pour le moment, personne n’a été en mesure d’expliquer sa présence ici. Néanmoins, il faut rappeler que si Google Maps fonctionne généralement très bien, la solution n’est pas non plus exempte de bugs. Il arrive en effet fréquemment que des problèmes de collage surviennent au niveau de la vue satellitaire du service.

Google ne se fournit en effet pas chez un seul prestataire. Les cartes du service proviennent donc de plusieurs prestataires. Elles sont ensuite assemblées et traitées pour être intégrées au service. La procédure est bien entendu totalement automatisée, et il arrive ainsi parfois que les algorithmes de la firme commettent des erreurs.

D’autant que ces derniers ne se contentent pas d’homogénéiser les vues. Google les utilise aussi pour supprimer des éléments perturbateurs comme des nuages par exemple. Il est donc possible que cette tâche soit provoquée par une erreur survenue au niveau de ce traitement. C’est du moins l’hypothèse qui semble la plus logique.

Toutefois, en vérifiant sur Bing Maps, on obtient des résultats assez différents. La tache est toujours présente, mais elle est moins sombre que sur le service de Google et elle ne masque pas les reliefs du terrain situé en dessous. Il semblerait donc que Google Maps ait eu la main un peu plus lourde que son concurrents cette fois.

Mots-clés googlegoogle maps