Il y aurait environ 7 200 internautes en Corée du Nord

La Corée du Nord n’est pas franchement le paradis de la démocratie. En réalité, c’est même tout le contraire et la situation a d’ailleurs empiré depuis que le pays est dirigé par Kim Jong-un. Epaulé par sa coupe de cheveux improbable, il gère effectivement l’Etat d’une main de fer et il ne perd jamais une occasion pour montrer l’étendue de son pouvoir à ses citoyens, quitte à massacrer des innocents.

Pour parvenir à ses fins, le dictateur a évidemment du commencer par museler la presse et par empêcher les intellectuels de s’exprimer afin de maintenir le peuple dans l’ignorance la plus totale.

Internet Corée du Nord

Internet et la Corée du Nord, ça ne “match” pas vraiment.

Même chose pour internet, bien entendu. Si le peuple peut accéder au réseau des réseaux, le gouvernement a mis en place un certain nombre de filtres pour limiter l’accès à certaines informations.

La Corée du Nord et la liberté d’expression, ce n’est pas vraiment ça

Remarquez, il n’est pas le seul à le faire et la situation est ainsi similaire en Chine mais également dans plusieurs autres pays du globe.

Ceci étant, dans ce cas précis, la situation est encore un peu plus compliqué car la plupart des habitants du pays doivent commencer par se connecter à une plateforme spécifique lancée en 2000 avant de pouvoir accéder à internet. Kwangmyong, c’est son nom, fonctionne un peu comme un réseau fermé et il donne uniquement accès aux sites figurant sur la liste blanche du gouvernement.

Si vous voulez en savoir un peu plus sur le sujet, vous pouvez aller consulter cet article qui explique bien le fonctionnement de l’outil.

Quoi qu’il en soit, l’agence We Are Social a voulu en savoir un peu plus sur la place occupée par le web sur le marché nord-coréen et elle a alors découvert que seules 7 200 personnes avaient accès à internet sur le territoire. Et non, il ne manque pas un zéro, et cela représente quelque chose comme 0,03% de la population du pays.

Elle ne s’est d’ailleurs pas arrêtée là et elle s’est amusée à faire exactement la même chose pour les autres pays du monde.

Aucun n’arrive à la cheville de la Corée du Nord, bien sûr, mais le Niger, le Chad ou même le Congo ne s’en sortent pas très bien eux non plus puisque le nombre d’internautes présents dans le pays ne dépasse pas les 3%.

Au final, c’est l’Islande qui s’en tire le mieux puisque 98% de la population est connectée. Même chose pour les Bermudes (97%), la Norvège (96%) ou même le Danemark (96%). Je vous laisse avec l’étude en question, dans la visionneuse qui va bien.

Mots-clés insoliteweb