Il y aurait une chance sur deux que nous vivions dans une simulation

Et si en fait, on était des êtres virtuels et qu’on vivait dans une vaste simulation informatique ? On aurait dit le pitch d’un film de science-fiction diraient certains (genre Matrix), mais figurez-vous que pas mal de personnalités scientifiques envisagent sérieusement cette possibilité.

Une nouvelle étude suggère en effet que les probabilités que nous vivions dans une simulation virtuelle seraient en fait très élevées. L’idée n’est pas nouvelle, mais David Kipping, astronome et profes­seur à l’uni­ver­sité de Colum­bia, a décidé de se pencher sérieusement sur la question.

crédits unsplash

Dans un article publié le 13 octobre dans la revue Scien­ti­fic Ameri­can, David Kipping affirme qu’il y aurait 50 % de chances pour que la réalité dans laquelle nous vivons soit en fait une simulation.

Une théorie peut-être pas aussi folle que ça  

L’hypothèse selon laquelle nous vivons peut-être dans une grande simulation virtuelle a été franchement avancée en 2003 par le philosophe suédois Nick Bostrom. David Kipping a ainsi décidé de calculer les probabilités d’un tel postulat en se basant sur deux autres propositions avancées par Bostrom comme quoi (1) l’évolution de l’espèce humaine s’arrêtera probablement avant qu’elle n’atteigne le stade « post-humain » et (2) même avec la technologie la plus avancée, aucune civilisation post-humaine n’arriverait à créer des simulations parfaites de la réalité.

Pour calculer les probabilités, David Kipping a regroupé les deux propositions en une seule qui, selon lui, mènent au même résultat : nous ne vivons pas dans une simulation informatique. Puis d’un côté, il y a la troisième proposition de Bostrom qui affirme le contraire. Kipping a ainsi démontré et conclu que la probabilité que notre réalité ne soit en fait qu’un vaste simulacre virtuel est de 50-50.

Et si ce n’est pas encore le cas aujourd’hui, les humains finiraient peut-être par inventer une technologie assez puissante pour arriver à simuler la réalité avec des êtres parfaitement conscients : « selon ces calculs, le jour où nous inventerons cette technologie, cela fera basculer les chances que nous soyons réels de quasiment une sur deux vers la quasi-certitude que nous ne le sommes pas ».

A lire aussi : Pour un chercheur du MIT, il y aurait de fortes chances que nous vivions dans une simulation

L’œuvre d’une civilisation technologiquement avancée ?

Si David Kipping pense que l’humanité pourrait un jour développer elle-même cette fameuse technologie de simulation virtuelle, Nick Bostrom, lui, pense qu’il se pourrait que nous y soyons déjà plongés. Il a également avancé que ceux qui tirent les ficelles pourraient être une autre civilisation dont la technologie serait largement plus avancée que la nôtre.  

Mais bien évidemment, tout cela ne relève que de simples hypothèses : pour trancher, il faudrait avoir des preuves concrètes que tout ce qu’on vit serait bel et bien une simulation virtuelle, un peu comme dans le film Matrix des sœurs Wachowski. Eh bien, à l’instar de David Kipping, il se trouve que de nombreux autres chercheurs se penchent activement sur la question.

La dernière vidéo de la chaîne

Si vous aimez les produits tech, alors n’hésitez pas à nous rejoindre sur notre chaîne YouTube.

Le dernier test publié sur la chaîne, le test des Reno4 et Reno 4 Pro de Oppo

La Fredzone est également sur Google Actualités, pensez à vous abonner à notre flux !

Mots-clés physique