Il y avait un homme avec les fesses à l’air dans Google Street View

Google a été la cible de vives critiques en 2007 lorsque le géant américain a lancé Street View. Cette nouvelle vue, directement intégrée à Google Maps et Google Earth, a en effet provoqué une véritable levée de boucliers chez les défenseurs de la vie privée et les législateurs.

Acculée, l’entreprise américaine a donc été obligée de prendre des mesures et de flouter certains éléments comme le visage des personnes photographiées ou encore leur plaque minéralogique.

Capture Google Street View

Mais au-delà de ces mesures, Google applique également une politique de tolérance zéro en matière de sexe et de nudité.

Quand les algorithmes de Google Street View omettent de cacher certains contenus

Les algorithmes ont cependant leurs limites et c’est précisément ce que prouve cette histoire relevée sur les réseaux sociaux.

Au Mexique, et plus précisément dans l’état d’Hidalgo, un homme d’âge mûr a été malencontreusement photographié par un Trekker de Street View alors qu’il était en train de faire la grosse commission, en plein air, sur un chantier d’une ville locale.

Toutes les personnes utilisant la solution ont donc pu assister pendant plusieurs mois aux performances de cet homme ordinaire. Et bien sûr, la prouesse en question n’est pas passée inaperçue et elle a été massivement relayée sur les réseaux sociaux.

En temps normal, les algorithmes de Google Street View sont capables de détecter ce type de scènes et de les flouter automatiquement. Il arrive cependant qu’une erreur soit commise. En septembre, par exemple, nous avions repéré un homme entièrement dénudé sur une plage en train de capturer un diaporama. Diaporama qui avait ensuite été soumis à Google pour enrichir Street View et qui était resté sur la plateforme pendant un moment avant d’être retiré ensuite par les modérateurs.

La scène a été floutée

Cette fois, cependant, la situation était quelque peu différente puisque l’image en question avait été directement capturée par les caméras du Trekker chargé de photographier la région. En outre, l’homme n’était pas directement apparent et il se trouvait derrière un muret de parpaings, si bien que le Trekker ne pouvait l’observer directement.

Reste que Google a été prompt à réagir puisque la scène a été comme gommée par la firme. Si vous vous rendez sur place, vous trouverez en effet un carré opaque en lieu et place de cet homme. Mais la capture, elle, restera sans doute longtemps sur les réseaux sociaux, comme le témoignage d’une époque où les algorithmes pouvaient encore se tromper. Ce qui devrait bien entendu être de moins en moins vrai à mesure que passent les années.