Ils ont créé un tissu de camouflage inspiré du poulpe

Le poulpe et la seiche sont des animaux marins surprenants. Ils ont la capacité de changer leur apparence pour se fondre dans l’environnement afin de passer inaperçus devant les prédateurs. Des scientifiques se sont récemment inspirés de cette capacité pour créer un tissu artificiel de camouflage. Ce tissu sera une innovation dans le monde du textile et de l’espionnage.

Rob Sheperd est l’auteur principal de ce projet. Il est particulièrement fasciné par les poulpes et les seiches. D’ailleurs, il aurait même installé un aquarium de 1.5 mètre cube dans son laboratoire pour pouvoir les étudier de plus près. Ainsi, il pourrait mieux comprendre leur fonctionnement.

Poulpe

Cette invention serait, certes, très utile pour les missions d’infiltration des forces de l’ordre, mais des personnes mal intentionnées pourraient aussi s’en servir pour de mauvaises fins.

Le fonctionnement des poulpes et des seiches

Dans le cadre de ce projet, les chercheurs ont dû comprendre le fonctionnement des poulpes et des seiches dans un premier temps. Les scientifiques ont étudié de plus près leurs papilles, des protubérances charnues situées à la surface de leur peau que les animaux sont capables d’activer en un clin d’œil pour changer d’apparence.

Le biologiste Roger Hanlon du MBL a expliqué qu’« Un grand nombre d’animaux ont des papilles, mais ils ne peuvent pas les étendre ou les rétracter instantanément comme les poulpes et les seiches. » Ces papilles sont des exemples d’hydrostat musculaire, un muscle pouvant changer de forme tout en gardant son volume.

La fabrication du tissu de camouflage

Le tissu de camouflage inspiré des poulpes et des seiches est fabriqué à partir d’un matériau activé pneumatiquement imitant les papilles de ces mollusques. Les chercheurs ont ainsi créé un tissu synthétique capable de passer d’une forme en deux dimensions à une autre en trois dimensions lorsqu’il se rétracte.

Le matériau activé pneumatiquement sera capable de refléter la lumière dans sa forme en deux dimensions et de l’absorber dans sa forme en trois dimensions. Contrairement aux autres projets du même type déjà mis en place par les chercheurs, celui-ci est simple, rapide et facile à contrôler explique le professeur Pikul.

Ce projet a été financé pour l’ « Army Research Office », mais certains peuvent être tentés de s’approprier cette nouvelle technologie pour la mettre en vente au marché noir.

Mots-clés animauxinsolite