Ils ont créé un Transformer à partir d’une BMW

Les Transformers comptent des millions de fans à travers le monde et certains d’entre eux bossent comme ingénieurs comme Letvision, une entreprise turque. Preuve en est, cette dernière vient de présenter un robot réalisé à partir d’une BMW Séries 3 de l’ancienne génération. Un robot capable de bouger, de marcher et même de parler. Et le plus drôle, dans l’histoire, c’est qu’elle va le commercialiser.

Letvision s’intéresse depuis longtemps aux nouvelles technologies. Cette boîte vient de positionner sur le secteur de la R&D et elle a développé plusieurs appareils, mais également plusieurs logiciels au fil de ces dernières années.

Letrons

Avec Letrons, plus personne n’osera vous griller la priorité.

Elle est très connue en Turquie, mais également à l’étranger puisqu’elle a noué plusieurs partenariats avec des multinationales comme Intel ou même Microsoft.

Letrons, une BMW Transformer pour impressionner vos amis

Mais ce n’est évidemment pas pour ces raisons-là qu’elle fait autant parler d’elle depuis le début de la semaine. Du tout.

En réalité, si Letvision fait la une de tous les médias depuis plusieurs jours, c’est surtout grâce à sa toute dernière invention, Letrons.

Letrons se présente sous la forme d’une BMW Séries 3 E92. Elle semble parfaitement ordinaire, mais il suffit d’appuyer sur le bouton de la télécommande fournie pour comprendre qu’elle va un peu plus loin qu’une simple voiture.

Une fois la commande actionnée, le véhicule va effectivement se transformer en robot, exactement à l’image de ce que proposent les Transformers de notre enfance.

C’est amusant, mais ce n’est pas le plus fou, car le robot en question est mobile. Il pourra en effet bouger la tête à 120 degrés et même agiter ses petites mains pour vous dire au revoir lorsque vous prendrez le chemin du bureau le matin. À terme, il est aussi prévu qu’il puisse se mouvoir, mais Letvision aura besoin de fonds supplémentaires pour pouvoir intégrer cette fonctionnalité.

Quatre modèles envisagés

Alors bien sûr, Letrons n’est pas intelligent et il est incapable de mouvoir seul. En réalité, il devra être piloté par un opérateur, à l’aide d’une manette fournie.

Il faut de même noter que ce drôle de robot a nécessité huit mois de développement. En outre, il a mobilisé pas moins de douze ingénieurs et huit mécaniciens. Comme indiqué un peu plus haut, Letvision n’a pas l’intention d’en rester là et l’entreprise a la ferme intention de commercialiser son robot, et même de développer de nouveaux modèles.

Elle en a d’ailleurs quatre en préparation : Bizmut, Argon, Wolfram et Tantal. Attention cependant, car la société ne commencera à travailler dessus que s’ils trouvent preneurs.

Mots-clés bmwfuninsolite