Ils ont découvert un crâne de mammouth vieux de 14 000 ans au Mexique

Une équipe de plusieurs archéologues de différentes nationalités a fait une surprenante découverte en menant des fouilles à Tultepec, une ville située au nord de Mexico. En creusant sur un site, ils sont en effet tombés sur un crâne de mammouth vieux de 14 000 ans, un crâne en parfait état de conservation. Il sera prochainement déplacé à la maison de la culture de la ville avec les autres ossements de l’animal.

Tultepec est une ville située dans l’Etat de Mexico à quelques kilomètres de la capitale. Elle compte plusieurs dizaines de milliers d’habitants et c’est d’autant plus impressionnant qu’elle a été fondée en 1610.

Crâne Mammouth

Un crâne de mammouth a été découvert dans un quartier d’une ville située au nord de Mexico.

A l’heure actuelle, la ville est très réputée pour son industrie pyrotechnique et elle organise d’ailleurs chaque année un festival afin de mettre en concurrence les différentes sociétés du secteur.

Un crâne de mammouth en très bon état a été découvert près de Mexico

Plusieurs fouilles archéologiques ont été menées sur place au fil de ces dernières années. La dernière en date est sans doute la plus impressionnante de toutes.

En décembre dernier, en installant des tuyaux de drainage dans un des quartiers de la ville, des techniciens sont effectivement tombés sur d’anciens ossements. Ils ont immédiatement prévenus les autorités et ces dernières ont alors dépêché sur place une équipe de plusieurs archéologues.

En poussant plus loin leurs investigations, ils ont réalisé que ces fameux ossements appartenaient en réalité à un mammouth.

Les fouilles ont donc continué et les archéologues ont alors déterré un crâne accompagné de ses énormes défenses, un crâne se trouvant à seulement deux mètres de profondeur. Les analyses ont alors révélé que les ossements de l’animal étaient âgés de 14 000 ans ! D’après les études menées sur place, l’animal mesurait environ 3,50 mètres de haut et cinq mètres de long pour un poids tournant autour des cinq tonnes.

L’animal aurait été découpé par les hommes pour sa peau et sa viande

Ils ont également trouvé de légères entailles sur son squelette et ils en ont déduit que l’animal avait été tué et découpé par des hommes pour sa viande et sa peau. Cette découverte est d’ailleurs loin d’être anodine car cela veut aussi dire que l’être humain vivait dans cette zone à cette époque.

Ce n’est pas la première fois que des archéologues découvrent des squelettes sur place. Non, mais ce qui a surpris les spécialistes, c’est surtout le très bon état de conservation de ces ossements. D’après eux, il serait lié au lac d’eau salée qui s’étendait à l’époque sur le territoire.

Quoi qu’il en soit, les fouilles touchent à leurs fins et le crâne va être prochainement déplacé à la Maison de la Culture de Tultepec, où il sera sans doute exposé avec les autres os de l’animal.