Ils ont découvert une naine brune de la taille de la Terre

Une naine brune n’est ni une étoile ni une planète. C’est un objet stellaire d’une densité très élevée. Sa masse est favorable à l’enclenchement des réactions thermonucléaires de l’hydrogène. Elle est néanmoins plus massive qu’une planète géante. D’après les astronomes, leur masse serait 13 à 80 fois plus élevée que celle de Jupiter.

Dernièrement, une équipe de scientifiques a fait la découverte d’un objet extrêmement dense. Il s’agit d’une naine brune de la taille de la Terre. Elle serait dix fois plus dense que l’or, soit 190 kg par dm3. Elle a été baptisée EPIC 201702477b.

Naine brune

Une nouvelle naine brune a été découverte. Elle est assez particulière.

L’intérêt de cette découverte est notamment de permettre aux chercheurs de connaître la masse limite à laquelle s’allument les étoiles.

Un objet difficile à étudier

La naine brune fait partie des objets stellaires les plus difficiles à étudier. La plupart d’entre elles flottent dans l’espace. Comme les étoiles, elles se sont formées par effondrement gravitationnel d’un nuage de gaz. Ce qui complique les observations et les études sur leurs caractéristiques.

La connaissance disponible à leur sujet n’est qu’approximative et repose sur des modèles théoriques. Par contre, il existe des exceptions où la naine brune tourne en satellite autour d’une étoile. Dans ces cas, il est plus facile de déterminer sa masse et son diamètre lors d’une mini-éclipse appelée « transit ». C’est justement le cas d’EPIC 201702477b.

EPIC 201702477b, une  naine brune pas comme les autres

Le mérite de la découverte de cette naine brune revient à une équipe internationale d’astronomes. Celle-ci est dirigée par Daniel Bayliss qui travaille à l’Observatoire de l’Université de Genève (UNIGE). Il est également membre du PRN Planets.

Son équipe a effectué la découverte par le biais du télescope spatial Kepler.

En mesurant les données obtenues, ils ont déduit que cette naine brune est 80 fois plus massive que Jupiter. Hormis les vestiges d’étoile tels qu’une naine blanche ou une étoile à neutrons, elle serait donc l’objet le plus massif de l’univers connu. Les informations précises relevées par le satellite Kepler pourraient permettre de connaître le processus de sa formation.

Jusqu’à aujourd’hui, le mode de formation des naines brune est encore mal connu des scientifiques. Cette découverte est une mine d’informations pour le milieu scientifique et les amateurs d’astronomie.

Mots-clés astronomieespace