Ils ont été pris en photo alors qu’ils regardaient du porno

Patrick Struys est un photographe américain très en vue sur les terres de l’Oncle Sam. Né à Cuba, il a déménagé très tôt à New York et il habite toujours là-bas à présent. S’il lui arrive de travailler pour la télévision ou la publicité, il a aussi publié de nombreux livres et il se passionne notamment pour l’art – subtil – du portrait. Oui et son dernier projet a fait couler beaucoup d’encre depuis le début du mois.

Cela n’a d’ailleurs rien de surprenant car il se focalise sur les réactions des gens face… à des contenus pornographiques.

Plus qu’une simple collection de photos, il s’agit donc d’une véritable expérience sociologique et il faut avouer que le résultat ne manque pas d’intérêt.

Des hommes, des femmes et du porno

Afin de mener à bien son projet, Patrick a commencé par sélectionner une dizaine de personnes différentes. Des hommes, bien sûr, mais aussi des femmes. Histoire que son projet soit le plus représentatif possible, l’artiste a volontairement ignoré les préférences sexuelles de ses sujets.

Ensuite, il leur a demandé de se mettre torse nu et de s’installer confortablement dans une petite cabine équipée d’une télévision.

Là, Patrick a diffusé une vidéo de quelques minutes, une vidéo composée de plusieurs séquences très différentes les unes des autres. Fait intéressant, certains extraits s’adressaient plutôt à des hétérosexuels, d’autres à des homosexuels.

Il a ensuite pris des centaines de photos pour immortaliser l’expérience.

Les hommes hétérosexuels ne se sont pas sentis à l’aise

C’est intéressant mais ce n’est pas fini car il a aussi constaté que tous les sujets ont commencé par ressentir une sensation de malaise durant les deux premières minutes de l’expérience. Contre toute attente, les femmes se sont rapidement déridées mais il n’en a pas été de même pour les hommes hétérosexuels qui sont restés sur la défensive jusqu’à la fin de leur session.

Ils semblaient effectivement mal à l’aise et ils ont ainsi passé le plus clair de leur temps à parler et à plaisanter en ignorant volontairement les images qui s’affichaient devant leurs yeux.

Fait étonnant, les hommes homosexuels ont pris les choses avec un peu plus de légèreté et ils se sont sentis moins gênés et plus à l’aise dans leur peau.

Alors bien sûr, nous sommes très loin de l’expérience scientifique objective mais il faut avouer que cette initiative ne manque pas d’intérêt. D’ailleurs, si vous voulez voir toute la galerie, il suffit de suivre ce lien.