Ils ont sauvé une tortue grâce à une imprimante 3D

Fred est une tortue terrestre vivant au Brésil. Tout allait le mieux pour elle mais elle s’est malheureusement retrouvée au beau milieu d’un terrible incendie et 85 % de sa carapace est parti en  fumée. Elle avait donc peu de chance de survivre mais c’était sans compter sur les Animal Avengers. Après avoir pris les mensurations de l’animal, ils lui ont en effet fabriqué une nouvelle carapace à l’aide d’une imprimante 3D.

Si les tortues ont une carapace, ce n’est évidemment pas pour le plaisir. Elle leur sert de bouclier et l’animal n’a ainsi qu’à rentrer les membres et la tête pour échapper à la plupart des prédateurs.

Fred la Tortue

Cette carapace a été faite avec une imprimante 3D.

Oui, mais son utilité ne se limite pas à ça puisqu’elle lui permet en plus de maintenir une partie de sa chaleur interne et même de stocker du calcium. Les tortues ont donc besoin de leur carapace pour survivre.

La carapace des tortues ne leur sert pas uniquement à se protéger des prédateurs

Fred se promenait tranquillement dans un jardin lorsqu’un terrible incendie a éclaté. La brave tortue a été prise dans les flammes et elle a perdu environ 85 % de sa carapace. Pire, l’incendie a aussi laissé de vives brûlures sur ses membres et sur le haut de sa tête.

Notre amie avait peu de chances de s’en sortir mais le hasard l’a mise sur la route des Animal Avengers, un collectif lancé par l’actrice Shannon Elizabeth en 2001. Il compte de nombreux membres et notamment des vétérinaires et un designer 3D.

Ensemble, ils viennent en aide aux animaux en détresse en les soignant ou même en construisant des prothèses afin qu’il puisse marcher et se nourrir.

Ils ont sauvé de nombreux individus au fil de ces dernières années et ils ont même reconstruit grâce à leur imprimante 3D le bec d’une oie. Mieux, ils ont aussi procédé à la greffe d’un bec en titane sur un Ara défiguré à la suite d’un accident.

Nos héros ordinaires ont donc récupéré Fred la Tortue et ils l’ont bien évidemment soignée, mais ils ont aussi construit une nouvelle carapace en s’appuyant sur un logiciel de modélisation et sur une imprimante 3D.

Ils ne se sont d’ailleurs pas contentés d’imprimer une vulgaire prothèse puisqu’ils ont reconstruit la carapace à l’origine et ils ont même demandé à un artiste local, Yuri Caldera, de la peindre aux couleurs de l’animal, pour un résultat plus vrai que nature.

Mots-clés imprimanteinsolite