Ils ont volé plus de 12 millions de dollars en piratant des distributeurs bancaires

Mr Robot n’a visiblement pas le monopole du piratage. Preuve en est, des hackers japonais ont mené une vaste opération contre une banque basée en Afrique du Sud et ils sont parvenus à dérober un peu plus de 12 millions de dollars en l’espace de… deux heures. Interpol est bien évidemment sur le coup mais personne ne sait comment ces pirates ont procédé. Pas encore, du moins.

La police a en effet une théorie intéressante. Les inspecteurs chargés de l’enquête pensent en effet que ces hackers ont commencé par voler des données bancaires à partir d’une banque sud-africaine.

Piratage DAB

Bonjour, c’est pour un (gros) retrait.

Ils auraient ensuite utilisé ces informations pour créer environ 1 600 cartes bleues contrefaites.

Les hackers se seraient attaqués à une banque sud-africaine pour générer plus de 1 500 fausses cartes bleues

Afin d’éviter que l’on ne puisse remonter jusqu’à eux, ils auraient ensuite demandé à une centaine de personnes de se rendre dans des distributeurs automatiques pour retirer le montant maximum autorisé, soit 100 000 yens.

Plusieurs milliers de transactions auraient été effectuées en l’espace de deux heures, pour un montant total de 12,7 millions de dollars américains. Jolie enveloppe, pas vrai ?

La police japonaise et la police sud-africaine travaillent en étroite collaboration avec Interpol pour identifier les responsables de l’opération mais les inspecteurs préfèrent ne pas trop s’étendre sur le sujet, ce qui peut aisément se comprendre.

Cette opération est évidemment très impressionnante mais ce n’est pas la première fois que des hackers parviennent à pirater un distributeur automatique de billets.

Les distributeurs de billets ne sont pas aussi sécurisés que les gens le pensent

En réalité, certains petits malins ont même créé un programme entièrement dédié à la question, un programme qui ne nécessite même pas d’avoir un accès physique au DAB.

Il a d’ailleurs été évoqué hier soir dans cet article, pour celles et ceux que ça intéresse.

Maintenant, ça veut aussi dire que ce type d’attaques risque de se généraliser et il sera donc préférable de prendre le temps de vérifier vos comptes de temps à autres. En outre, il peut aussi être judicieux de téléphoner à votre banque pour savoir si vous êtes assurés contre les mouvements frauduleux et, surtout, si la banque prévoie une franchise en cas de piratage.

Parfois, on peut en effet avoir de mauvaises surprises et il est préférable de prendre les devants pour éviter de se retrouver dans une situation délicate.

Mots-clés hackingsécurité