Ils pensent avoir découvert le château du roi Arthur

Arthur Pendragon a-t-il réellement existé ? C’est difficile à dire. Tous les historiens ne sont en effet pas du même avis. Certains croient dur comme fer à son existence mais d’autres estiment que ce personnage tient davantage du folklore et de la légende. Des archéologues britanniques pensent toutefois avoir trouvé les vestiges de son château.

Dans la célèbre légende, le roi Arthur est censé être né à Tintagel et les ruines d’un château se trouvent d’ailleurs sur place, aux environs du village, et plus précisément sur le littoral rocheux.

Roi Arthur

De nouvelles ruines ont été découvertes à proximité de l’endroit où est censé être né le Roi Arthur.

Ces vestiges divisent cependant la communauté scientifique depuis de nombreuses années.

Arthur est censé être né à Tintagel

Si certains spécialistes pensent que ces ruines appartiennent au château qui a vu naître l’illustre personnage, d’autres estiment que la bâtisse faisait office de centre d’échange avec le monde méditerranéen. La découverte de la fameuse Pierre d’Arthur à la fin des années 90 ne leur a d’ailleurs pas permis de se mettre d’accord.

De nombreuses fouilles ont été menées dans la région durant ces dernières années, bien sûr, et les dernières en date ont démarré le 18 juillet dernier. Elles viennent de se terminer et elles se sont soldées par une découverte assez inattendue.

En menant des recherches sur place, des archéologues britanniques ont en effet trouvé les vestiges d’un ancien château. Il n’en reste plus grand chose malheureusement mais ils ont tout de même découvert plusieurs fragments de murs, des murs mesurant plusieurs mètres de long.

Ils estiment que ces fragments ont appartenu à plusieurs bâtisses construites durant le Vème siècle et donc à la période où le roi Arthur est censé avoir vécu.

En poussant plus loin leurs investigations, ils ont aussi mis la main sur 150 tessons de bouteilles et sur de nombreux morceaux d’amphore. Ils pensent donc que le château était habité par des gens aisés. Le vin coulait effectivement à flot et il en allait de même pour l’huile d’olive. En outre, les personnes qui vivaient là à l’époque consommaient leur nourriture dans des bols et des assiettes fines importées de l’Afrique du Nord et de la Turquie.

Une découverte qui risque de diviser encore un peu plus la communauté scientifique

D’après eux, ces bâtiments formaient un grand complexe recouvrant une partie du promontoire de Tintagel. Ils pensent en outre que le palais royal s’accompagnait de plusieurs structures servant à loger des artisans, des soldats et des serviteurs.

Toujours selon nos experts, ces fameuses bâtisses auraient commencé à péricliter au début du VIIème siècle. Ils ne sont pas parvenus à déterminer ce qui s’est exactement passé mais la Grande Bretagne a été confrontée à une épidémie de peste à cette époque et il est possible que ces événements soient liés.

Les archéologues estiment donc que ces ruines pourraient tout à fait correspondre à la forteresse évoquée dans les légendes arthuriennes. Reste maintenant à savoir ce que vont en penser leurs pairs. Comme souvent dans ce genre de cas, il faudra attendre plusieurs mois ou même plusieurs années avant de savoir si cette théorie est fondée.

En attendant et si le sujet vous intéresse, sachez qu’un autre spécialiste pense avoir trouvé la tombe du roi Arthur. Tout est expliqué dans cet article.