Ils se disputent sur Facebook et ils finissent par se battre dans la vraie vie

Facebook et la famille ne font pas toujours bon ménage. Après quelques échanges assez vifs sur la plateforme, deux frères vivant à Perros-Guirec ont effectivement décidé de rendre visite à leurs cousins pour s’expliquer de vive voix, à l’aide d’une barre en fer et d’un pistolet à plomb. Cela ne devrait pas vous surprendre mais la situation a rapidement dégénéré.

L’affaire s’est déroulée en début de semaine. Mardi soir, deux frères de 17 et de 21 ans ont commencé à envoyer des messages à leurs cousins, âgés tous les deux d’une vingtaine d’années.

Bagarre Facebook

Quatre jeunes garçons se sont battus suite à un échange qui a dégénéré sur Facebook.

Ils souhaitaient effectivement s’expliquer au sujet d’une histoire de coeur mais la conversation a rapidement pris une mauvaise tournure et les quatre garçons ont alors commencé à s’insulter.

Tout a commencé sur Facebook

L’histoire aurait pu en rester là mais les deux frères ont décidé de se rendre chez leurs cousins à Lannion pour s’expliquer de vive voix. Craignant de ne pas disposer de suffisamment d’arguments pour leur faire entendre raison, ils se sont équipés d’un pistolet à plomb et d’une batte de baseball en métal.

Les cousins avaient visiblement senti le coup venir puisqu’ils étaient dans la rue à les attendre lorsqu’ils sont arrivés sur place, avec une barre de tringle à rideau et deux matraques électriques.

La discussion s’est très vite envenimée et les insultes ont commencé à fuser au bout de quelques secondes à peine. Les quatre garçons se sont ensuite jetés les uns sur les autres.

En voulant frapper un de ses adversaires avec la tringle à rideau, un des cousins a heurter le pare-brise d’une voiture et le bruit a alors alerté les voisins. Ces derniers ont eu la présence d’esprit de prévenir la police.

Le virtuel peut parfois avoir une incidence sur le réel

Avant de s’enfuir, un des deux frères a tiré à plusieurs reprises sur ses cousins à l’aide de son pistolet à plomb, les blessant à la joue et à la lèvre. Il a effectivement visé leur visage et nul doute que ce point sera pris en considération par le juge qui sera amené à traiter l’affaire.

Fort heureusement, les policiers sont rapidement intervenus sur place et ils ont procédé à l’arrestation des quatre garçons. Ils ont tous reconnu les faits et ils seront prochainement convoqués en correctionnelle.

Du moins pour les plus vieux puisque le mineur passera pour sa part devant le juge des enfants.

La morale de l’histoire ? Le virtuel peut avoir un impact sur le réel et c’est précisément pour cette raison qu’il est préférable de toujours mesurer ses propos.