Ils veulent mettre en place une thérapie à base de psychédélique

Les psychédéliques sont des drogues hallucinogènes ou psychotropes dont la réputation est arrivée à son apogée au milieu des années 1960 avec l’apparition du mouvement de contre-culture psychédélisme.

Ce mouvement a été initié et répandu par le chimiste Augusutus Owsley Stanley III, les romanciers Aldous Huxley et Ken Kesey et le psychologue Timothy Leary.

À cette époque, des chefs hippies comme Timothy Leary ont soutenu que ces substances avaient un puissant effet sur le cerveau à tel point qu’une personne pouvait littéralement changer de personnalité après une expérience psychédélique. Ces substances ont longtemps été perçues comme plus néfastes que salvatrices.

Ainsi, les scientifiques de l’époque n’ont pas pu faire avancer les recherches sur l’effet des psychédéliques sur la santé humaine.

Réouverture du dossier des psychédéliques

Actuellement, la communauté médicale s’intéresse de plus en plus à l’utilisation des substances psychédéliques dans le traitement des troubles mentaux et émotionnels. Parmi elles, on retrouve l’ecstasy, médicalement connu sous le nom de MDMA, le LSD ou diéthylamide de l’acide lysergique, la diméthylamide ou DMT et les champignons hallucinogènes comme la psilocybine.

De nombreux scientifiques à travers le monde étudient les effets psychologiques et cliniques que produisent les drogues psychédéliques et les chercheurs de l’université Johns Hopkins en font partie. L’approche du groupe sur ce sujet d’étude consiste à faire appel aux personnes qui ont consommé ces drogues et qui ont pu en ressentir les effets sur leur vie en général et plus particulièrement sur leur comportement et leur manière de penser.

Possibilité d’une nouvelle thérapie

Selon Alan Davis, cette étape qui consiste à écouter les témoignages des gens ayant vécu une expérience positive grâce aux psychédéliques n’est que la pointe de l’iceberg. En réalité, ce que les scientifiques veulent, c’est en apprendre plus sur le phénomène qu’ils appellent changement quantique.

Le changement quantique est une théorie selon laquelle les expériences mystiques, c’est-à-dire les expériences vécues dans un état modifié de conscience, sont de puissants facteurs de transformation de la personnalité. Si ces expériences mystiques sont appuyées par une thérapie psychologique, il en résultera des changements encore plus profonds dans les différents comportements humains.

En d’autres termes, les chercheurs veulent mettre en place une thérapie psychédélique qui combine ces deux approches.