iMac (2021) : quel modèle choisir ?

Il est enfin là ! Après des mois d’attente, Apple a finalement décidé de lever le voile sur le nouvel iMac. Un iMac qui marque une véritable rupture dans l’histoire de la gamme. Non content d’arborer un tout nouveau design, il est également le premier tout-en-un du constructeur à embarquer la puce M1.

Le moment semble donc tout indiqué pour changer d’ordinateur, mais vous vous demandez sans doute vers quel modèle vous orienter. Pas de doute, vous êtes au bon endroit.

L'iMac (2021) marque une rupture - crédits Apple
L’iMac (2021) marque une rupture – crédits Apple

L’iMac (2021), aussi une question de taille

En premier lieu, il y a un point crucial à prendre en considération. Apple a présenté un seul iMac hier soir lors de son Keynote printanier. Un iMac doté d’un écran de 24 pouces de diagonale.

Si vous avez une bonne connaissance de la gamme, alors vous savez sans doute que la génération précédente se déclinait en deux tailles, avec des diagonales de 21,5 et de 27 pouces.

Pourquoi un tel changement ? Apple est le seul à avoir la réponse à cette question mais, en ce qui me concerne, je pense qu’un autre iMac ne tardera pas à voir le jour. Un iMac doté d’un plus grand écran et sans doute aussi d’une toute nouvelle puce Apple Silicon.

C’est en effet la stratégie adoptée l’année dernière par Apple avec les nouveaux MacBook Pro. Le modèle équipé d’une puce M1 a uniquement remplacé les versions 13 pouces et la marque n’a pas encore touché au modèle 16 pouces. Pour ce dernier, un rafraichissement serait prévu cette année, peut-être même à l’occasion de la WWDC 2021.

Pourquoi vous expliquer tout ça ? Simplement pour que vous preniez conscience qu’un autre iMac potentiellement doté d’un plus grand écran pourrait (notez le conditionnel) débarquer plus tard dans l’année, avec une puce plus puissante. Si vous avez de gros besoins, il sera donc peut-être préférable de reporter votre choix.

Quelle finesse - Crédits Apple
Quelle finesse – Crédits Apple

Les différents modèles d’iMac (2021)

Je ne reviendrai pas sur le design de ce nouvel iMac. Il a déjà été évoqué en long, en large et en travers hier.

Pour vous aider à choisir le modèle le plus adapté à vos besoins, on va donc commencer par dresser l’inventaire de tout ce que propose l’iMac (2021) sur le plan technique.

Un iMac (2021) qui se décline en trois variantes :

Ecran24 pouces
Ecran Retina 5K (4 480 x 2 520)
218 ppp
500 nits de luminosité
Support de l’espace colorimétrique P3
True Tone
ProcesseurModèle 1 :
Puce Apple M1
CPU 8 coeurs
GPU 7 coeurs
Neural Engine 16 coeurs

Modèles 2 et 3 :
Puce Apple M1
CPU 8 coeurs
GPU 8 coeurs
Neural Engine 16 coeurs
RAM8 ou 16 Go
ROM256 Go, 512 Go, 1 To ou 2 To (SSD)
CaméraFaceTime HD 1080p
Son6 haut-parleurs avec woofers
Son stéréo
Audio Spatial avec Dolby Atmos
Trois microphones
ConnectiqueModèle 1 :
2 ports Thunderbolt 4
Prise casque 3,5 mm

Modèles 2 et 3 :
2 ports Thunderbolt 4
2 ports USB 3.0
Gigabit Ethernet
ConnectivitéWiFi 6, Bluetooth 5.0
Dimensions54,7 x 46,1 x 14,7 cm
Poids4,46 Kg
PrixModèle 1 :
1 449 €

Modèle 2 :
1 669 €

Modèle 3 :
1 899 €
La fiche technique des iMac (2021)

Plusieurs différences notables ressortent de ce comparatif. Le modèle d’entrée de gamme est en effet moins bien armé sur la partie GPU avec seulement 7 coeurs, contre 8 pour les deux autres modèles.

Apple a également fait quelques concessions sur le terrain de la connectique en supprimant les deux ports USB 3.0 et le port Ethernet du modèle le moins cher. A noter que l’iMac (2021) a pour particularité de s’accompagner d’une alimentation externe. Le port Ethernet n’est en outre pas intégré à la machine, mais au bloc d’alimentation.

Tous les iMac (2021) ne font pas jeu égal sur la connectique
Tous les iMac (2021) ne font pas jeu égal sur la connectique

Et pour les usages ?

Pas de gros souci du côté des usages permis par l’iMac (2021). La puce M1 est extrêmement puissante et elle ouvre le champ des possibles.

J’utilise à titre professionnel un MacBook Pro M1 depuis plusieurs mois maintenant, et toutes mes vidéos sont montées dessus.

Reste qu’ici, en l’occurrence, on perd tout de même un coeur sur le GPU de l’iMac (2021) le moins cher. Si vos usages se limitent à de la consultation web et au multimédia, alors vous ne verrez pas grande différence, mais il en ira tout autrement pour les tâches les plus gourmandes.

La réflexion est d’ailleurs la même pour la mémoire vive et le stockage.

Pour en revenir à mon expérience personnelle, les 8 Go de mémoire vive présents à bord de mon MacBook Pro M1 me suffisent la plupart du temps. En revanche, lorsque je veux lancer Premiere Pro, je dois commencer par m’assurer de fermer Chrome (deux fenêtres ouvertes en permanence avec une 50aine d’onglets) et Photoshop sous peine d’être confronté à des lags ponctuels et gênants.

Si vous n’avez pas envie de devoir faire cette gymnastique, alors il sera préférable de prendre l’option à 16 Go de mémoire vive.

Concernant le stockage, le calcul est un peu différent. Les 256 Go présents à bord de mon MacBook Pro M1 me suffisent amplement, mais j’utilise un SSD Samsung T5 pour stocker les rushes de tous les projets vidéos sur lesquels je travaille. SSD qui est suffisamment rapide pour me permettre de monter mes vidéos. Maintenant, je sais aussi que les prochaines versions de macOS se feront de plus en plus lourdes et qu’il viendra forcément un moment où cela finira par coincer.

Si vous comptez garder votre iMac (2021) plusieurs années, il sera donc préférable de vous orienter vers un modèle équipé de 512 Go de stockage, ou même un peu plus.

En attendant l’ouverture des précommandes, vous pouvez toujours vous rendre sur cette page pour en apprendre plus sur les différents modèles proposés par Apple.

Mots-clés appleimac