Covid-19 : une immunité collective face au virus, ce ne sera pas de sitôt selon l’OMS

Depuis la confirmation du premier décès au virus SARS-CoV-2 à Wuhan (Chine), il y a un an, plus de 91 millions de cas de COVID-19 ont été enregistrés et plus de 1,94 million de décès recensés.

Face à l’inquiétude justifiée, alimentée par la circulation mondiale des nouvelles souches dont on ne sait pas encore grand-chose, de nombreux pays se sont lancés dans des campagnes de vaccination de masse. Et de leur côté, les firmes pharmaceutiques travaillent à augmenter leurs productions de vaccins anti-COVID-19.

Crédits Pete Linforth – Pixabay.com

Tout ceci laisse donc entrevoir l’espoir d’un retour à la normale. Cependant, l’OMS a prévenu que malgré tout, une immunité collective contre le virus SARS-CoV-2 ne sera pas atteinte cette année.

Accélérer la vaccination sous la menace du variant britannique

Selon les informations, la Russie et le Mexique viennent de signaler leur premier cas d’infection par le nouveau variant britannique du virus. Et de l’autre côté de la planète, le Japon a également déclaré un cas d’infection.

En Europe, plusieurs États ont imposé des mesures plus strictes afin de faire face à la menace, tandis que d’autres pays, notamment l’Afrique du Sud, le Portugal et le Liban ont adopté des mesures de verrouillage musclées.

Pour ce qui est des pays gravement touchés par cette pandémie, les autorités s’activent pour vacciner la population en masse. Ainsi, la Grande-Bretagne a ouvert sept sites de vaccination de masse à travers le pays, tandis qu’en Inde, l’on commencera ce week-end à administrer des vaccins à 1,3 milliard de personnes.

Il faudra encore attendre pour une immunité collective au virus

Récemment, la responsable scientifique de l’OMS, Soumya Swaminathan  a félicité la communauté scientifique pour les « progrès incroyables » qu’elle a réalisés : développer plusieurs vaccins, sûrs et efficaces contre le COVID-19 en moins d’une année.

Elle a cependant souligné qu’il faudra faire preuve d’un peu de patience pour arriver à vacciner la majorité de la population humaine. D’autant que l’on parle de milliards de doses de vaccins nécessaires, et cela prend forcément du temps. Ainsi, une immunité collective ne sera pas garantie cette année.

En attendant, elle fait appel à chacun pour toujours respecter les mesures de protection comme la distanciation physique, le lavage des mains et le port de masques au moins jusqu’à la fin de cette année afin de limiter la transmission du virus.