De l’importance de trouver l’origine de la Covid-19

L’origine de la maladie de Covid-19, identifiée le 16 novembre 2019 à Wuhan (Chine), reste jusqu’à présent un mystère. Certains chercheurs soutiennent que le virus Sars-Cov-2 provient des chauves-souris et s’est transmis à l’homme. Néanmoins, cette hypothèse, qui est jusqu’ici la plus plausible, manque encore de preuves.

Fin mai, le président des États-Unis a appelé le service de renseignement américain à ouvrir une enquête sur le sujet.

Un flacon de vaccin anti Covid-19
Crédits pixabay

Or, cet organe n’a pas pu statuer sur la thèse d’une origine animale ou celle d’une fuite au laboratoire chinois de Wuhan jusqu’à ce jour. Biden a donc exhorté à ce que l’équipe de renseignement redouble d’efforts et fournit un rapport sous un délai de 90 jours, pour expliquer l’origine du virus. Le président américain a reçu le rapport classé top secret, mais il s’est avéré que le document n’est pas concluant.

Selon le Washington Post, les responsables des services de renseignement ne se sont pas mis d’accord sur une explication définitive.

A lire aussi : L’effet surprenant de la Covid-19 sur SpaceX

La reprise de la recherche est une priorité

Le Wall Street Journal a soutenu que la Chine est en partie responsable de cet échec parce qu’elle n’a pas fourni assez d’informations. Si la théorie d’un accident de laboratoire à Wuhan (Chine) a longtemps été ignorée par la plupart des experts, les Américains en reparlent actuellement.

Pour l’heure, la recherche des origines de la Covid-19 est en stand-by et il serait impératif de la reprendre. Les experts et auteurs d’un rapport sorti en mars par l’OMS avertissent que plus le temps passe, plus il sera difficile de mener l’enquête.

« La quête des origines du virus SARS-CoV-2 est un tournant critique et la fenêtre de tir pour mener cette enquête cruciale se referme rapidement. »

Les auteurs d’un article paru dans la revue Nature

A lire aussi : Cet étrange malware se cale sur le taux d’infection à la Covid-19

Les anticorps s’affaiblissent avec le temps

Il est important de noter que la résistance des anticorps s’amenuise avec le temps. Le fait de devoir se baser sur des échantillons (animaux) et des tests sur des humains qui ayant été exposés avant décembre 2019 rend déjà les choses compliquées.

Le rapport de 29 mars approuvé par l’OMS, issu d’une enquête menée en janvier à Wuhan (Chine), a fait l’objet de controverses. Beaucoup estiment que les experts ayant élaboré le document ont fait fi de la responsabilité de la Chine dans cette histoire.

Mots-clés Covid-19