Incroyable, ce champignon cendrier est capable de « digérer » les mégots de cigarette

La pollution de la planète atteint un niveau qui dépasse l’entendement. Les conséquences désastreuses telles que le réchauffement climatique ou encore l’assèchement des eaux dans certaines régions du globe se font de plus en plus ressentir.

Les mégots de cigarettes sont en grande partie responsables de cette dégradation. Une fois jetés dans la nature, ils mettent en effet 15 ans à disparaître complètement. Or chaque année, ce sont plus de 4 300 milliards de mégots qui sont négligemment jetés n’importe où, dont 30 milliards en France.

mégot de cigarette

Crédit photo PIXABAY

Pour lutter contre ce fléau, Audrey Speyer, designeuse française et fondatrice de la start-up PuriFungi, a eu l’idée de développer un champignon « mange-mégots ».

Un champignon qui « mange » les mégots de cigarette

Soucieuse de l’avenir de la planète, Audrey Speyer a décidé de trouver un moyen écologique pour lutter contre le fléau que représentent les mégots de cigarette. Avec sa start-up PuriFungi, elle s’est lancée dans la culture de champignons qui seraient capables de digérer rapidement les mégots.

Ces champignons ont été développés dans un milieu écologique composé de paille, de copeaux de bois et de cartons. En déposant le mégot dans ce milieu, Audrey Speyer a découvert qu’au bout de deux semaines, la racine du champignon dite mycélium se développe et commence à l’engloutir.

Puis après deux mois seulement, le mégot a été entièrement digéré par le champignon.

Une solution écologique et recyclable

Une fois digéré par le champignon développé par Audrey Speyer et sa start-up, le mégot est transformé en un matériau recyclable. Il ne reste en effet plus qu’une résine entièrement écologique qui pourrait être réutilisée dans d’autres domaines.

PuriFungi affirme que cette résine peut être utilisée comme briques écologiques ou encore transformée en cuir ou en plastique écologique… des solutions qui permettraient sur le long terme d’éliminer petit à petit les éléments polluants de la planète. Ce cendrier insolite se présente ainsi comme une solution écologique et révolutionnaire pour éliminer les mégots, tout en bénéficiant de nouveaux matériaux écologiques.

Audrey Speyer va présenter son projet pour la première fois à Charleville-Mézières durant le Cabaret vert qui se déroulera du 22 au 25 août 2019.

Mots-clés écologie