Incroyable, ces fourmis peuvent reconstituer leurs cerveaux

La nature recèle de bizarreries en tout genre et on peut dire que cela ne cessera jamais de nous étonner. Récemment, les chercheurs de la Kennesaw State University (Géorgie) ont justement fait une incroyable découverte concernant les fourmis sauteuses indiennes.

En étudiant ces insectes, Clint Penick et ses collègues ont en effet découvert que les femelles fourmis sauteuses indiennes sont capables de modifier la taille de leur cerveau. Chez cette espèce, ces femelles peuvent en effet redimensionner cet organe, comme bon leur semble, selon les postes qu’elles occupent.

Crédits Pixabay

Tandis qu’une banale fourmi sauteuse ouvrière dispose d’un cerveau de grande taille, quand elle passe au rang de reine, elle réduit volontairement sa taille cérébrale. Et cet insecte peut actionner ce mécanisme à sa guise.

Une capacité propre aux fourmis sauteuses indiennes

Dans une colonie de fourmis sauteuses indiennes, quand la vie d’une reine touche à sa fin, les femelles s’engagent dans une effroyable bataille afin d’accéder au trône. Les quelques survivantes vont alors commencer à se reproduire massivement pour atteindre leur objectif. Les experts appellent ces dernières les gamergates.

Et tout comme la reine, ces gamergates rétrécissent volontairement leur cerveau. Penick a souligné que les zones cérébrales dédiées à la vue et à la cognition sont les plus touchées dans ce processus. Ainsi, si l’on compare le cerveau d’une simple ouvrière à celui d’une gamergate, la différence de volume est flagrante.

Selon les déclarations de Clint Penick auprès du New York Times, parmi toutes les créatures animales, seules les fourmis sauteuses indiennes disposent de cette étonnante capacité.

Ces fourmis modifient leur cerveau selon leurs fonctions

Selon Penick et son équipe, les ouvrières ont besoin d’un grand cerveau pour accomplir leurs tâches quotidiennes. En effet, partir à la conquête de nourriture n’est pas une mince affaire et demande de bonnes capacités cognitives et visuelles.

Mais chez les gamergates et les reines, comme elles ne font que manger et se reproduire, un gros cerveau ne leur servirait à rien. De ce fait, elles réduisent volontairement la taille de leur cerveau afin d’économiser de l’énergie. Et à la grande surprise des chercheurs, lorsqu’on les enlève de la colonie, les gamergates reconditionnent de nouveau les dimensions de leur cerveau pour redevenir des ouvrières hors pair. C’est juste incroyable.