Inde : Cinq rhinocéros femelles adultes décèdent d’une infection bizarre dans un parc national

En l’espace de 4 jours, cinq rhinocéros femelles adultes ont été retrouvées mortes dans le parc national de Jaldapara, une réserve naturelle s’étendant sur 200 kilomètres carrés dans l’Etat du Bengale (est de l’Inde). Au départ, les rangers qui ont découvert les dépouilles des animaux ont pensé que c’était l’œuvre de braconniers. Mais il s’avère que ce n’est pas le cas.

En effet, d’après les responsables de la réserve naturelle de Jaldapara, ces rhinocéros à une corne adultes auraient probablement succombé à une maladie infectieuse qui touche les herbivores, et qui peut s’apparenter à la maladie du charbon (ou anthrax).

Crédits Pixabay

Il faut savoir que cette maladie infectieuse est capable de se transmettre à l’homme par le contact direct avec un animal malade ou par le biais des produits d’origine animale infectés.

Du coup, la réserve naturelle a momentanément fermé ses portes aux visiteurs et a alerté les autorités sanitaires sur ce cas étrange.

Une maladie étrange qui pourrait s’apparenter aux symptômes du charbon

« Des prélèvements de sang sur les carcasses d’animaux retrouvés morts ont déjà été envoyés au labo pour de plus amples analyses », indique le conservateur en chef de la réserve.

Pour leur part, les responsables du parc sont à peu près sûrs qu’il s’agit d’un cas de maladie du charbon.

En effet, des animaux de la réserve de Jaldapara ont déjà auparavant été victimes d’un cas étrange de même type. On attend ainsi les résultats des examens et le verdict des autorités sanitaires pour avoir plus d’explications sur cette maladie mortelle qui touche les rhinocéros à une corne. D’autant que les 5 cas de décès recensés jusque-là concernent tous des femelles adultes, des individus très importants pour la survie de cette espèce.

Une espèce inscrite sur la liste rouge des espèces menacées d’extinction de l’UICN

La réserve naturelle de Jaldapara est un sanctuaire pour les rhinocéros à une corne et les éléphants qui s’y trouvent. Selon le dernier dénombrement officiel effectué en 2015, le parc compte 204 rhinocéros et est également fréquenté par 70 éléphants qui transportent les visiteurs et l’équipe de patrouille.

Selon les responsables, des drones poursuivent toujours les observations pour voir si d’autres animaux ont également contracté la maladie. En même temps, les autres animaux viennent de se faire vacciner contre le charbon, à titre de prévention.

Pour rappel, cette espèce de rhinocéros fait partie des espèces vulnérables, menacées d’extinction figurant dans la liste rouge de l’UICN. L’Inde fait donc partie des rares pays où l’on rencontre encore ces animaux et le pays abrite d’ailleurs les deux tiers de l’effectif restant de ce rhinocéros dans le monde.

Mots-clés rhinocéros