L’Inde lancera une mission en direction de Vénus en 2024

Vénus, la deuxième planète la plus proche du Soleil, a déjà reçu la visite de nombreuses sondes spatiales depuis les années 60, et la liste de ses visiteurs va prochainement s’allonger avec le lancement de la mission indienne Shukrayaan. En effet, le 10 novembre dernier, l’ISRO ou Indian Space Research Organization a pris part à une commission dirigée par la NASA et a annoncé que l’Inde allait lancer sa première mission vers Vénus, une mission qui va durer 4 ans.

L’organisation indienne avait déjà commencé à solliciter des idées d’instruments pour sa sonde vénusienne au cours de l’année 2018. C’est toutefois durant la commission que la scientifique Maria Antonita de l’ISRO a révélé de nouvelles informations concernant la mission Shukrayaan.

Crédits Pixabay

Les détails fournis par l’ISRO indiquent que quelques-uns des instruments transportés par la sonde spatiale sont déjà connus. La liste inclut notamment des appareils développés en collaboration avec des pays partenaires.

Un retard dû à la pandémie de Covid-19

Selon Antonita, la mission était initialement prévue être lancée vers la moitié de l’année 2023. Cependant, avec la situation sanitaire actuelle, les responsables ont dû reporter le lancement de Shukrayaan à décembre 2024. Elle a aussi ajouté que dans le cas où le lancement ne sera pas encore possible en 2024, il y aura une nouvelle fenêtre de lancement vers le milieu de l’année 2026. Au cours de cette période, la Terre et Vénus seront alignées, ce qui minimisera la consommation de carburant.

D’après ce que l’on sait, la sonde Shukrayaan sera lancée par la fusée GSLV Mk II de l’Inde. Toutefois, il est aussi possible que les responsables décident d’utiliser le lanceur GSLV Mk III pour permettre de transporter plus d’instruments ou encore une plus grande quantité de carburant.

Les instruments qui seront à bord de la sonde

Parmi les appareils scientifiques qui seront utilisés par la sonde indienne pour étudier Vénus, l’instrument de pointe sera un radar à ouverture synthétique qui servira à examiner la surface de la planète à travers son atmosphère opaque. Une ancienne version de cet instrument est installée sur l’engin spatial indien Chandrayaan-2 qui est actuellement en orbite autour de la Lune.

Shukrayaan sera également équipée d’un instrument développé à partir d’une collaboration entre l’Inde et la Suède et qui a pour nom Venusian Neutrals Analyzer. Son rôle sera d’étudier comment les particules chargées provenant du Soleil interagissent avec l’atmosphère de Vénus. L’on sait également qu’une version précédente de cet appareil a servi lors de la mission lunaire Chandrayaan-1 qui a eu lieu au cours des années 2008 et 2009.

L’instrument du nom de Venus Infrared Atmospheric Gases Linker ou VIRAL sera aussi de la partie. Celui-ci a été développé par le CNES ou Centre National d’Etudes Spatiales en partenariat avec l’agence spatiale russe Roscosmos.

Avec tous ces instruments scientifiques à bord de Shukrayaan, l’on attend beaucoup de cette mission menée par l’ISRO. Il reste en effet beaucoup de choses à découvrir concernant la planète Vénus.

Mots-clés vénus